Le label Fool's Gold fête ses dix ans

L'aventure Fool's Gold démarrée à Brooklyn par A-Trak et Nick Catchdubs a fait de jolis petits. En dix ans, le label a sorti un paquet de perles électroniques et hip-hop. En voilà cinq qui montrent qu'il n'y a pas que Barbara Streisand de Duck Sauce dans leur catalogue.

A-Trak – « Dirty Sauce Dance » (2007). Au commencement était A-Trak. Le DJ fondateur de Fool’s Gold a frappé un très grand coup avec ses « Dirty Sauce Dance » dès 2007, puis avec les « Dirty Sauce Dance (Remixes) ». À compter parmi les toutes premières et toutes meilleures sorties du label.

Kid Cudi – Day N Nite (2009). Sorti conjointement sur GOOD Music et Fool’s Gold, Day N Nite de Kid Cudi a été l’énorme carton du rappeur-producteur. C’est aussi grâce à Fool’s Gold que les Crookers ont pu remixer le titre et lui filer un second souffle. Un coup de force.

Danny Brown – « XXX » (2012). Si Danny Brown a le succès qu’il connaît aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à A-Trak et sa bande. Avant de signer chez Warp en 2016, il a sorti deux excellents albums sur Fool’s Gold, « XXX » en 2011 et « Old » en 2013. Le premier est une pure boucherie.

Run The Jewels – « Run The Jewels » (2013). « Mais, il est pas sorti chez Big Dada le premier Run The Jewels ? » Si, mais pour l’Europe. Pour le reste et la postérité, c’est chez Fool’s Gold. Meow !

Rome Fortune – « Jerome Raheem Fortune » (2016). Plus confidentiel en nos contrées, Rome Fortune n’en est pas moins un rappeur hyper talentueux, non signé de 2011 à 2015, jusqu’à ce que Fool’s Gold ne le ramène en son écurie. L’album « Jerome Raheem Fortune » est un petit bijou.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS