Six millions d’euros de culture punk partent en fumée

Joe Corre, fils du mythique manager Malcolm McLaren et de la créatrice de mode Vivienne Westwood, a trouvé une manière originale de fêter les 40 ans du punk inventé par ses parents : il a tout brûlé. C’était ce week-end, à Londres.

Jusque-là, Joe Corre s’était fait remarquer pour avoir créé la marque de lingerie Agent Provocateur. Pas de quoi affoler les membres des Sex Pistols encore en vie, qui doivent leur carrière fulgurante à son papa Malcolm McLaren, décédé en 2010 à l’âge de 64 ans.

Là où d’autres auraient préféré faire fructifier l’héritage familial, contenant notamment des posters rares, des disques originaux et des objets collectors, Joe a tout simplement préféré organiser un autodafé à 6 millions d’euro sur une péniche londonienne, en protestation contre la récupération commerciale de l’anniversaire d’Anarchy in the UK, sortie le 26 novembre 1976. Un esprit de contradiction, so british, qui contraste nettement avec la muséification en marche de ce mouvement punk que pourtant rien ne prédestinait à devenir une attraction touristique à Londres – officiellement soutenue par le British Museum et le maire lui-même.

Joe Corre aurait déclaré que cet incendie volontaire n’était que « le dernier clou dans le cercueil du punk », autrement dit une manière de faire tabula rasa du passé, pour aider une nouvelle génération à se construire de nouvelles idoles loin de toute récupération marketing. On ne sait pas encore si cette initiative saura inspirer nos punks français du groupe Téléphone, mais ce 26 novembre 2016, à Londres, le slogan No Future des Sex Pistols a véritablement péri dans les flammes.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS