Poison Girl, le nouveau clip de Dior au parfum de gangs de rue

2,5 millions de vues sur YouTube pour le titre original composé par Surkin pour Dior, avec Camille Rowe dans le premier rôle pour cette battle de danse underground. De la It-girl au hit machine ?

Le pitch : Après une soirée new-yorkaise, une It-girl qui affole tous les journaux (Camille Rowe) rejoint son gang de filles en blouson noir dans un parking glauque. Elles vont y défier une bande de garçons dans une battle de danse qui pourrait presque rappeler le Thriller de Michael Jackson s’il s’était abonné à Vogue au lieu d’aller chasser des zombies.

L’objectif : Mettre en scène le nouveau parfum de Dior, Poison Girl, dont Camille Rowe est récemment devenue l’égérie, à la fois chic et choc. Elle fait ici presque penser à une Léa Seydoux qui aurait troqué les plateaux de tournage pour une séquence de trash talk devant des jantes chromées.

La musique : On doit le titre original à Surkin. Pas vraiment un lapin de six semaines quand on sait que le musicien électronique de Saint-Rémy-de-Provence a débuté sa carrière voilà presque dix ans, chez Institubes, puis s’est imposé dans toutes les enceintes avec des remix de M.I.A., Justice ou Kavinsky. Les vrais savent, mais petit rappel pour les autres : Surkin c’est aussi un projet de chez feu Bromance sous le nom de GENER8ION. No Rebel, le titre dont il est ici question, joue sur le côté tambours du Bronx avec la chanteuse américaine Tayla Parx aux vocals.

Bilan : Un clip qui capte l’air du temps et qui dépasse de loin le simple exercice auto-promotionnel. Les fans de Dirty Dancing peuvent retourner au vestiaire, et les autres feraient mieux de descendre fissa sur le parking Franprix le plus proche pour transpirer un peu. En cas d’odeurs corporelles persistantes, faites appel à Poison Girl.

dior-poison-girl-elle

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS