Un maxi coffret Gorillaz, des inédits des Doors... les bons plans du Disquaire Day 2021

Le 12 juin, ainsi que le 17 juillet, les fans de 33 tours pourront fêter chez leur(s) diquaire(s) un événement annuel qui les met à l’honneur : le Disquaire Day. Et voici les galettes avec lesquelles repartir chez soi.

Que vous l’aimiez ou non, le disquaire day s’est depuis imposé comme un événement majeur en France, et qui fait déplacer (et se lever tôt) les fans de musique à la recherche parfois d’un seul disque qui manque à leur collection.

Chaque année, des galletes souvent inédites (ou rééditées) sortent de terre spécialement pour cette journée qui célèbre les disquaires, devenus des commerces essentiels. La liste des vinyles de l’édition 2021, qui se déroulera sur deux journées (le 12 juin puis une deuxième le 17 juillet), a été dévoilée. Et direct, il y a des références qui sortent du lot. On pense par exemple à la « G Collection » de Gorillaz, un énorme coffret réunissant 6 albums prévu pour le 17 juillet.

Mais ce n’est pas la seule raison de se bouger les fesses chez son disquaire. Un live des Irlandais de Fontaines D.C. dans une ancienne prison de Dublin (Kilmainham) sera aussi de la partie. La B.O. de Don Davis pour le film Matrix en 1999 sortira aussi pour la première fois en vinyle. What else ? Un disque de remix d’Amy Winehouse (des albums « Frank » et « Back to Black ») ainsi que la première compilation de chez Ed Banger, sortie en 2008 en digital uniquement, sont aussi au menu. Ah oui, il y a aussi des chutes de studio et des enregistrements inédits des Doors issus de l’album « Morrison Hotel » (qui fête ses 50 ans cette année). 

On retrouve aussi des beaux projets et disques que l’on attendait pas forcément, même si la liste de cette année manque cruellement d'artistes français et francophones. Une compilation en hommage à Roky Erickson, fondateur de 13th Floor Elevators (décédé en 2019), par d’autres musiciens (Ty Segall, The Black Angel, Chelsea Wolfe, etc.). L’album « Obselète » par Dashiell Hedayat enregistré au château d’Hérouville. Un maxi des Américains tarés du synthé de Suicide (« Cheree »). Le second album de Bill Fay pour pleurer en silence (« Time of the Last Persecution ») ou encore un album inédit de Richard Pinhas (fondateur du groupe Heldon) et son fils Duncan Pinhas. En revanche, on se demande qui rentrera à la maison avec un vinyle de Wu Lyf, Texas ou Steely Dan. 

La liste complète est à retrouver ici. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS