Les fans de BTS font la guerre à Sony pour faire baisser le prix des albums

En France comme partout dans le monde, les fans du groupe de K-pop sud-coréen forment des « armées », qui sont ni plus ni moins que des fans clubs. Mais la différence entre eux et les autres, c’est que ces troupes sont là pour le combat. Depuis plusieurs mois, les fans en France s’en prennent à Sony, qui possède l’exclusivité de distribution des albums du groupe, et qui en profiterait pour vendre les disques à des prix trop élevés.

Les fans clubs existent depuis qu’il y a des stars de la musique. Claude François avait des pièces remplies de lettres, les fans de Mylène Farmer campent des jours devant les salles de concerts et depuis 2017, l’AF Gang (le fan club d’Idles) fait des siennes. Mais parmi tous les fans clubs du monde, ceux que l’on pourrait comparer à des « hooligans » de la musique (pour le côté fervents supporters, pas la violence), ce sont ceux de BTS Army. Même si le terme « Army » signifie « adorables représentants de la jeunesse », ces amateurs de K-pop savent remonter leurs manches quand il faut aller au combat. Et il y en a un sur lequel ils ne comptent rien lâcher : le prix des disques du groupe en France (et plus globalement en Europe).

BTS sont signés sur un label, Big Hit Entertainment, qui deale ensuite des contrats de distribution avec des labels étrangers. Chez nous, c’est Sony Music France qui s’en occupe. Mais la BTS Army France, le bastion français de BTS, montre les dents. La raison ? Depuis que le label est entré dans la partie, en 2019, les prix des albums, à la Fnac par exemple ou sur Internet, auraient augmenté. En 2019 toujours, au moment de la sortie de « Map of the soul : Persona », un disque du groupe, le mot-dièse #SonyLowerBTSalbumPrice avait fait son apparition. Une manière pour les fans de montrer leur mécontentement face à ces prix jugés déraisonnables. 

La lutte se poursuit en 2021. Depuis l’annonce d’une nouvelle version de son album « BE », intitulée « BE Essential Edition », l'Army s’insurgent des prix affichés sur la Fnac ou Cultura pour la version CD du disque (30,99 euros pour les deux enseignes, mais il était initialement à 34,99 euros sur Cultura). Via le mot-dièse #BoycottSonyMusic, les fans veulent une fois de plus exposer leur colère au label. « Depuis l’annonce du contrat de distribution entre Sony Music France et Big Hit Entertainment en avril 2019, les prix des albums de BTS sont très élevés en France, sans aucune raison (pas de couverture promotionnelle significative, pas de contenus spéciaux justifiant une hausse de prix, etc.) », écrit la BTS Army France dans un « communiqué »

Ce dernier a été rédigé pour expliquer la mobilisation des fans, et inciter ceux qui le veulent à envoyer un mail à Sony. Une campagne de « mass mailing » (envoi massif de mail enn V.F) a donc été lancée pour faire plier le label (tout est expliqué ici). Sur Twitter, la BTS Army France écrit : « Pour le moment, aucun compromis pour le prix de « BE (Essential Edition) » n'a été trouvé. Nous espérons avoir une réduction légitime du prix de l'album. »

Si à force de contester les prix, les fans parviennent à les faire baisser dans certaines enseignes (comme ça été le cas avec Cultura récemment), ils demandent des explications à Sony. « Nous avons conscience des enjeux des marges qui se jouent entre les différents acteurs de la distribution. Néanmoins, depuis que Sony Music France gère les albums de BTS dans le pays, les prix déraisonnables établis en premier lieu ont toujours fini par être réduits après négociation des enseignes (Fnac, Leclerc…), ce qui soulève plusieurs sujets : la marge de Sony Music France au détriment des fans et la gestion de Sony Music France qui consisterait à mettre des prix très élevés dès le départ puis les réduire. »

En attendant une réponse du label, le « mass mailing » a débuté. Et une chose est sûre : la BTS Army ne lâchera rien. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS