Ça se confirme : les concerts ne devraient pas reprendre en septembre

Malgré les promesses de la nouvelle ministre de la Culture, qui disait vouloir « desserrer » les règles sanitaires imposées au monde du spectacle, les faits sont là : un tas de concerts et d’évènements prévus à la rentrée sont peu à peu annulés.

La scène se passe jeudi dernier. À l'Assemblée nationale, Roselyne Bachelot, déterminée à faire respecter son nouveau costume de ministre de la Culture, expliquait vouloir venir rapidement en aide aux salles de spectacles et lieux culturels afin d'assurer leur pérennité : « J'espère aller vite avec le ministre de la Santé, les autorités sanitaires, pour qu'on desserre cette contrainte et qu'on permette aux salles de spectacles d'atteindre la viabilité économique », estimant que de tels lieux ne peuvent fonctionner avec une limite d'« un spectateur sur trois ».

Depuis, aucune décision claire et précise n'a émergé, et ce malgré une énième réunion tenue hier, le 15 juillet. Pour rappel, dans le cadre du déconfinement progressif, les salles de spectacle sont autorisées à accueillir du public depuis le 2 juin à condition de respecter un certain nombre de mesures d'hygiène, malheureusement trop contraignantes pour assurer le bon déroulé des concerts et un retour à la normale pour un secteur qui affiche déjà 72% de pertes par rapport à 2019...

Évidemment, ce manque de directives et d'informations pose d'énormes problèmes pour les professionnels du spectacle, dans l’incapacité de se projeter et, parfois, de maintenir les évènements initialement prévus. C'est le cas, par exemple, du Festival international de musique de Dinard, qui devait à l'origine se dérouler du 6 au 14 août, d’Elton John, qui a d’ores et déjà reporté ses concerts prévus en octobre à l'automne 2021, mais également du Sonic City de Courtrai, à la frontière belge, pourtant prévu début décembre.

Parmi les différentes craintes des équipes techniques, il y a évidemment le manque à gagner d’un concert organisé dans une salle à moitié remplie, l’arrivée possible d’une deuxième vague (une menace de plus en plus forte, le COVID-19 ayant fait 26 nouveaux morts depuis lundi dans les hôpitaux et 65 en une semaine dans les Ehpad), mais également l’impossibilité d’effectuer leur travail dans de bonnes conditions. Ce que Akhenaton avait peu ou prou résumé dans une vidéo publiée la semaine dernière sur son compte Twitter : « Il y a des grands discours à la télévision et on dit : ‘Les festivals vont reprendre, les concerts vont reprendre.’ Et puis les préfectures avec la crise ont un pouvoir d’annuler les spectacles. On reprend la tournée le 16 septembre et je suis très inquiet [...] qu’il y a ait des préfectures qui annulent certains concerts et que la tournée devienne un gruyère. On ne traite pas les autres métiers comme ça ! » Clairement, il a mauvaise mine le monde d'après...

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS