COVID-19 : des "experts" veulent interdire les slams pendant les concerts

Qui sont ces gens ? Quels sont leurs réseaux ?

Officiellement, les concerts devraient reprendre en France au mois de septembre. Cela fera alors six mois que le pays n'a pas branché un seul ampli ni poinçonné un seul ticket. Et pourtant, certains spécialistes ne l'entendent pas de cette oreille (sic). 

Après avoir prophétisé que les concerts pourraient bien ne pas redémarrer avant 2021, voici que des experts de la sécurité recommandent de bannir jusqu'à nouvel ordre les slams (crowdsurfing en anglais) et les rassemblements musclés dans la fosse (mosh). L'objectif étant, comme on s'en doute, de limiter les contacts entre personnes au nom de la désormais sacro-sainte distance de sécurité antivirus. 

On doit cette proposition à Event Safety Alliance, une organisation à but non lucratif dont le travail est d'assurer la sécurité des personnes sur les événements. Dans un rapport de 29 pages, les experts avancent plusieurs hypothèses pour aider à faire des concerts de grandes messes sanitaires : entrée du public étalée sur plusieurs créneaux (?!), développement des paiements sans contact pour le merchandising, surveillance accrue des couloirs et des fumoirs et donc, interdiction de tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à un mouvement dans la foule entrainant une trop grande proximité. 

Adieu, slams, pogos et autres moshpit ? On souhaite beaucoup de courage au personnel de sécurité du Hellfest, et on espère bien que d'ici là un laboratoire aura trouvé un vaccin, à la fois contre le coronavirus, mais aussi les fausses bonnes idées. 

 

A lire aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS