Comment la météo influence bizarrement les choix musicaux

Les datas 2016 extraites de la plateforme Spotify nous apprennent plein de choses surprenantes sur le lien parfois étrange entre choix musicaux et climat. Parmi les affirmations improbables suivantes, une seule est fausse. Saurez-vous retrouver laquelle ?

A) Juillet 2016 a été le mois le plus chaud depuis des années sur cette planète, mais c’est entre le 21 et le 31 août que nous avons atteint des pics de températures. Profitant de la canicule en Île-de-France, un utilisateur parisien a écouté en boucle le morceau Cold Water (sorti fin juillet) tout en cordes électroniques, composé par Major Lazer et chanté par Bieber et Mø. 26 fois.

B) La playlist Summer BBQ a été créée par une utilisatrice à partir de 176 morceaux pop, rock et électroniques, le tout formant plus de 11 heures de musique. On y retrouve curieusement de nombreux titres et groupes orientés météo : Miike Snow, Empire Of The Sun, Snow (Hey Oh) des Red Hot… On ne sait pas pourquoi, mais cette playlist a été cherchée, trouvée et écoutée le jour le plus froid de l’année à Paris, où l’on ne peut pas faire de barbecue.

C) Écouter de la soul en décembre, d’après des études psycho-énergétiques, accentuerait la frilosité des auditeurs et les conduirait à augmenter les thermostats de leur foyer. Ainsi, à l’approche de Noël, au fur et à mesure qu’il fait froid dehors, les intérieurs se réchauffent. C’est ce que les études EDF nomment « la magie de la soul ».

Bilan : on n’a pas les chiffres pour l’hypothèse C, mais on en est presque sûrs. Pour les autres, c’est vrai de vrai. Et oui, les gens ont parfois des goûts bizarres, que voulez-vous ?

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS