Rag'n'Bone Man, l'homme aux 100 millions de vues

À la veille de la sortie d’un premier album très attendu, on a taillé la bavette avec Rory Graham, dit "le Ferrailleur". La raison : un physique de catcheur et un gros uppercut avec le score à trois chiffres de son single "Human". Ready for rumble ?

Phénomène viral. Avant de devenir Rag’n’Bone Man (« le Ferrailleur »), Rory Graham a été pendant plusieurs années aide à domicile pour personnes handicapées et enfants autistes. Le clip de Human, à la fois inspiré de cette expérience forte et de la technique de morphing utilisée dans la vidéo de Black or White de Michael Jackson, a fait du songwriter originaire d’Uckfield (Sussex) un véritable phénomène viral avec plus de 100 millions de vues sur YouTube. « 100 millions ? Jesus ! La dernière fois que j’ai jeté un coup d’œil, il y en avait trente, s’étonne Rory Graham. Ça paraît dingue dit comme ça… J’avais déjà trouvé ça incroyable de faire un million de vues, alors 100 ! Ça semble irréel, mais ça signifie aussi que cette chanson touche ceux qui l’écoutent, et aussi que je n’ai pas travaillé pour rien pendant dix ans. »

Notes bleues et hip-hop. Doté d’un physique de figurant de la série Sons of Anarchy et d’un spectaculaire timbre clair-obscur de vétéran soul, Rory Graham, colosse tatoué de 31 ans, a publié plusieurs EP avant d’enregistrer un premier album solo où ses textes fragiles télescopent les broken beats du hip-hop et les notes bleues du blues. « J’ai découvert le blues dans le ventre de ma mère, raconte-t-il au sujet de sa première émotion musicale. Mon père était un grand fan. Vers six, sept ans, il m’a montré sa collection de disques : Big Mama Thornton, Muddy Waters, mais aussi Ella Fitzgerald, Billie Holiday… » À l’adolescence, Rory Graham fait comme tout le monde et emprunte en sens inverse le boulevard des goûts familiaux. La jungle et le hip-hop inspireront les premières scansions du futur Rag’n’Bone Man sur le label rap High Focus. « J’étais à fond dans A Tribe Called Quest et Rakim, et je m’identifiais totalement à cette musique. Aujourd’hui, j’ai bouclé la boucle en réunissant dans mon premier album mes influences d’adolescent avec mes premiers intérêts musicaux », déclare celui qui a les mots soul et funk tatoués sur ses poings.

Bon timing. Depuis la sortie du single Human en juin, les choses se sont accélérées pour Rag’n’Bone Man avec une première tournée européenne estivale suivie d’un long marathon promotionnel et d’une récompense en décembre dernier en gagnant le Brits Critics’ Choice Award. Malgré le triomphe annoncé de son premier album, Rory Graham garde la tête sur ses épaules XXL : « J’écris depuis longtemps et je disposais d’assez de matériel pour sortir un premier album. Je pense que le timing est bon, mais je dois reconnaître qu’il y a une certaine attente autour de moi, notamment du côté de mon label. Le single a si bien marché qu’on a dû avancer la sortie de l’album de trois semaines. » Initialement prévu au printemps, « Human » sortira donc en février. 2017 sera l’année du Ferrailleur.

Rag’n’Bone Man, « Human », sortie le 10 février chez Sony/Columbia. En concert à l’Élysée-Montmartre (Paris) le 27 mars.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS