Le jour où Oasis aurait pu se faire buter par Maradona

Quand les frères Gallagher partent en tournée en Amérique du Sud, forcément ils passent par Buenos Aires. Et là, ils se retrouvent dans un bar de la ville au milieu de la nuit… face à Diego Maradona. Quand trois grands artistes se rencontrent, ça fait des étincelles, même si cette histoire aurait bien pu très mal finir.

Après le succès monstrueux de leurs albums “(What’s the Story) Morning Glory?” et “Be Here Now”, Oasis se lance dans une tournée internationale qui passe par Buenos Aires, la capitale argentine, le 17 mars 1998. Après leur show, Liam et Noel Gallagher décident d’aller dans un pub, pour ne rien changer à leurs bonnes vieilles habitudes. 

Le hasard fait que les deux frérots se retrouvent sans le même bar que la star du ballon rond. Ils n'hésitent pas une seule seconde et demandent à aller taper la discute avec lui, histoire, peut-être, de refaire le fameux match de 86 où le numéro 10 argentin a humilié toute l'équipe d'Angleterre. Bref, dans une interview pour Noisey, Liam Gallagher a tout balancé. 

A priori, ce bar était l’endroit où il fallait être ce soir-là : Sting était également présent, en train de pleurer dans un coin parce qu’il s’était fait voler sa garde-robe (selon Liam Gallagher). De leur côté, les deux membres d’Oasis aperçoivent une bande de 30 personnes entrer et monter à leur étage réservé. “J’ai compris qu’il s’agissait de Maradona, entouré de femmes et de fous furieux (et si Liam les trouvait fous, c’est qu’ils devaient être vraiment timbrés, Ndlr), donc j’ai monté les escaliers et j’ai demandé à son interprète si on pouvait le rencontrer.” Maradona accepte sur-le-champ, mais seulement si les membres du groupe viennent seuls. 

Une fois que les deux frangins ont eu l’autorisation de rentrer dans cette pièce, ils se retrouvent face à un spectacle invraisemblable. Immédiatement, ils se mettent à chercher Maradona qui se trouve au beau milieu de la pièce. El Pibe De Oro était complètement surexcité, les yeux écarquillés (encore plus que ceux des deux frères), en train de faire des jongles avec un bouchon de bouteille. Jusqu’ici rien d’étonnant quand on connaît le personnage. Maradona s’est alors approché des chanteurs et il a directement embrassé le collier et la bague de Noel Gallagher, d’après Paolo Hewitt (auteur du livre Forever the People: Six Months on the Road with Oasis). Drôle d’introduction, mais au moins à ce moment-là, l’ambiance était encore bonne.

L’échange entre le groupe anglais et le footballeur n’a pas duré plus de cinq minutes (le temps d’un bref échange verbal et d’une photo légendaire) et pourtant l’Argentin a tout de même eu le temps de menacer indirectement Oasis. La première chose qu’il a dit a été compris comme une blague par les frérots : “Vous ne repartez pas avec les filles, ok ?” Mais au moment de quitter la pièce et de rejoindre leurs amis à l’étage du dessous, Noel et Liam sont arrêtés par un des hommes de main du footballeur, qui leur lâche : “il m’a dit de vous dire que si vous partez avec l’une de ses putes, il vous fera tirer dessus.” Liam n’a pas donné plus de détails sur la suite des événements, mais les deux frères ont sans doute préféré rentrer non-accompagnés ce soir-là.

Cette histoire surréaliste a définitivement marqué les membres d'Oasis, grands amateurs de football et surpporters de l'équipe de Manchester City. Heureusement, rien de grave n’est arrivé et c’est une bonne nouvelle pour les fans de ballon rond et de rock à qui, on le rappelle, les frères Gallagher ont indirectement dédié une chanson qui est rapidement un hymne de stade : Don't Look Back in Anger.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS