Quels sont les dix groupes les plus étranges de… Lille ?

Ah, Lille… Son Eurostar, sa bière, Martine Aubry dansant sur du krautrock, du post-metal et du free-jazz… Wait, wait : eh, non, la ville du nord n’est pas celle que vous croyez. La preuve en dix groupes atypiques et sélectionnés par la crème des disquaires locaux.

The Lumberjack Feedback : « Disons que c’est… entre du post-metal et du post-rock. Ils ont sorti leur premier album chez Kaotoxin, spécialiste du metal qui aboie. Là, on est entre Isis et Cult Of Luna. Ils jouent avec deux batteurs, avec une esthétique très noire mais ils ont aussi fait des concerts acoustiques. C’est sorti en janvier, j’ai tout vendu. » Marc (de la boutique Quelque Part Records)

TOC : « Hey, c’est nous qui le co-produisons avec Tandori records, alors je défends ma crèmerie ! TOC, c’est un free rock-free jazz lancinant, fait de montées perpétuelles et de mises en difficulté constantes par trois musiciens hors pair, dont un médaillé d’or du conservatoire de Tourcoing. Et le mec au Rhodes, c’est le dernier clavier de Magma. » (Alex de la boutique Besides Records)

Julie Fossaert : « Une guitare acoustique. Une voix, à la limite de la rupture, très lointaine, presque risible tant c’est pur. J’ai l’impression d’entendre une femme nue chanter. C’est extrêmement minimal et surtout magnifique. Elle a aussi un autre projet : Rêve. » (Marc de Quelque Part Records)

Oui Mais Non : « Un groupe à géométrie variable orientée Tortoise, entre post rock et krautrock. Ils sont originaires de Reims, mais ont quelques années sur Lille maintenant… Le batteur, Bastien, fait aussi le label Tandori et bosse à la Malterie, la salle de concerts de Wazemmes. » (Marc de Quelque Part)

Luminocolor : « Leur album Résonances est très peu connu mais c’est un de mes disques préférés. C’est un duo à la base, mais ils sont plus nombreux pour les live et… Comment dire… On voit qu’ils aiment beaucoup, beaucoup de choses, avec des influences de toute l’Afrique. Leurs concerts sont faits de machines qui tournent, de variations de rythmes et de sax. Malheureusement, ils ne jouent pas assez. » (Alex de Besides)

L’objet : « Je ne peux pas ne pas citer L’objet. Post… krautrock, versant électronique, avec des côtés Silver Apples et des batteries redondantes. Ce trio a été rejoint par un des gars de Ed Wood Jr et ils ont joué il y a peu en première partie de Zombie Zombie. C’est quasiment ma meilleure vente magasin, garantie sur facture. » (Marc de Quelque Part)

 

Phil Wave : « Ma meilleure vente K7 , c’est un ovni : Phil Wave, moitié de Splash Wave, qui a sorti son objet sur Spiral Jetta Recordings. Cinq titres rétro-futuristes, entre synthé vintage, ambiant et expérimental. C’est un type exigeant, donc il sort peu de choses… » (Marc de Quelque Part)

Valentin Carette : « Le seul guitar-hero qui ne soit pas casse-couille. Ce qui est plus un exploit que de jouer 3000 notes à la minute – ce qu’il sait aussi faire. Il a aussi un side-project : Idiot Saint Crazy. » (Marc de Quelque Part)

Louis Minus XVI : « C’est un quatuor jazz (ou free-jazz ?) avec une base très solide, limite rock qui tâche, avec au-dessus des cuivres qui partent dans un free de très haut niveau. » (Alex de Besides)

Niels Mori : « Son album dans une veine Nils Frahm a une drôle d’histoire : une fille avait découvert sa musique sur internet, elle lui a écrit et ils sont tombés amoureux. Il est allé enregistrer le disque chez elle, en Russie. C’est magnifique… Et je ne le dis pas parce que je le co-produis. » (Marc de Quelque Part)

Et bien sûr, tous ces groupes sont disponibles chez Quelque Part Records et Besides Records, 58 rue d’Artois et 47 Rue d’Amiens, 59000 Lille.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS