COVID-19 : un État américain fait polémique en autorisant les concerts

Alors qu’en France, les concerts ne reprendront pas avant septembre au plus tôt, le gouverneur du Missouri aux États-Unis a annoncé la reprise des événements musicaux dès ce lundi 4 mai. Une décision difficile à comprendre vue de l’Hexagone, mais aussi dans certaines villes de cet État.

Le 27 avril, le gouverneur Mike Parson a dévoilé son plan pour la reprise économique de son État, le Missouri. Parmi les mesures prises, dont la réouverture des commerces et des restaurants - avec toutes les sécurités sanitaires pour éviter la propagation du virus -, il y a aussi celle de la reprise des concerts, comme l’indique le site Billboard.

En effet, dans son plan, intitulé « Show Me Strong », le gouverneur indique qu'à partir du lundi 4 mai, les regroupements ne sont plus interdits. Cela signifie que les cinémas ainsi que les théâtres pourront également rouvrir. Par contre, comme le COVID-19 court toujours, les organisateurs devront faire respecter une distance de 2 mètres entre chaque personne. Si le respect des distances de sécurité peut facilement s’appliquer au cinéma ou dans un stade en laissant un ou deux sièges entre chaque personne, comment réussir à les faire respecter lors d’un concert où les spectateurs sont (très souvent) debout ? 

C’est pourquoi, et même si le gouverneur l’autorise, les maires des grandes villes de l’État, comme Saint-Louis ou Kansas City, ont déclaré qu’ils n’allaient pas pour autant organiser de concerts dès la semaine prochaine. C’est le cas de Lyda Krewson, maire de Saint-Louis, qui a prévu de poursuivre le confinement dans sa ville. « Nous allons continuer de nous baser sur des chiffres et non sur des dates », peut-on lire sur son compte Twitter. Du côté de Matt Gerding, à la tête du Blue Note, une salle de concert dans la ville de Columbia, c’est le même son de cloche : pas de concert pour l’instant. « Nous espérons trouver une solution pour rouvrir le plus tôt possible, mais nous n’avons pas fixer de calendrier pour le moment », a confessé le gérant à Billboard

Ceci étant dit, ceux qui le voudront seront autorisés à organiser des concerts, que ce soit dans de plus petites salles ou dans les bars et les cafés. Et vu qu’aux États-Unis, le déconfinement progresse, avec certains habitants plus impatients que d’autres de reprendre leur vie d’avant, nul doute que des concerts auront lieu d’ici les prochaines semaines. Aux autorités locales de faire respecter les consignes, et de ne pas suivre celles du gouverneur.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS