Qui es-tu Jo Raharison, petit cousin français de The Weeknd ?

Avec seulement deux morceaux, le multi-instrumentiste basé à Toulouse vient secouer le R’n’B français avec un son venu tout droit d'Amérique du Nord.

Même si le R’n’B n’a jamais cessé d’influencer les artistes, l’envie de nouveauté a enterré ce style dans le cimetière des genres ringards. Pourtant, sans lui, Hamza ne serait pas en top des charts, et Enchantée Julia n’aurait sûrement pas sorti son premier EP en 2019.

Quoi qu'il en soit, Jo Raharison, un Français avec des origines malgaches, a maintenant une mission : déterrer le R’n’B, et le replacer en haut de l’affiche. Pour y arriver, le jeune artiste pioche là où bon lui semble : « Le R'n'B regroupe tellement d’influences qui me parlent : le rock, le jazz, la soul, le gospel... Ce sont pour moi des genres de référence. J’y trouve mon inspiration musicale, de James Brown en passant par Stevie Wonder, The Weeknd ou Pharrell... J’adore les accords que tu peux trouver ici et là, les arrangements instrumentaux ou vocaux. Et par-dessus une partie de drums avec un groove de malade. »

Formé au piano, multi-instrumentiste, Jo débute ses premières compositions comme tous les ados passionnés de musique : dans sa chambre. Il bidouille des sons en écoutant des pontes américains comme Timbaland, Kanye West ou encore Pharrell Williams. À force d’écouter des Ricains, Jo se met à écrire en anglais, une langue dans laquelle il se sent plus à l’aise. Et qui colle parfaitement aux émotions qu’il veut partager dans sa musique. « Il y a des choses qu’on arrive à faire ressentir ou entendre en musique et qu’on peut difficilement faire autrement. Par exemple, tu peux tellement faire ressentir une intention avec une seule note sur un synthé. La musique est un moyen de communiquer que j’ai clairement envie d’utiliser pour m'exprimer. »

Deux morceaux issus de son premier EP prévu pour septembre, et baptisé « An Introduction to Jo Raharison », sont déjà sortis. Le premier s’intitule Saint Lucia Pt. 1 et mélange des marimbas à de la 808. New Dawn, plus proche des sonorités de The Weeknd, balance entre nappes synthétiques et une rythmique dansante. Une comparaison avec le Canadien que Jo prend plutôt bien : « Il a une vision artistique. On a des influences communes. Ses morceaux sonnent super bien, ses mélodies me parlent. D’ailleurs, ses projets inspirent une nouvelle génération d’artistes. » Une génération dont Jo fait partie.

Son EP « An Introduction to Jo Raharison » sortira à la rentrée pour conclure les présentations. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS