Faut-il en attendre plus du retour de The Weeknd que des Strokes ou Tame Impala ?

Sur le papier, Abel Makkonen Tesfaye aka The Weeknd ne fait pas le poids face aux groupes de Casablancas et Parker. Et pourtant, l’annonce de son futur album « After hours » semble montrer que, contrairement aux deux autres, pour lui on sent que ça vient.

Comme Bruno Mars (en dépit de son monstrueux 24K Magic), The Weeknd ne jouit pas d’une réputation en or massif de ce côté de l’Atlantique. À peine lui reconnaît-on un certain talent pour les featurings (dont les deux avec les Daft Punk sur son « Starboy ») et un joli larynx. Tout cela n’a pas empêché le Canadien plus talentueux que son voisin Justin Bieber de se classer fin 2017 en 6ème position des chanteurs les mieux payés (92 millions de dollars). Souvent catalogué dans la section people pour ses amourettes avec Bella Hadid et Selena Gomez, Abel peine à devenir crédible malgré une solide carrière débutée voilà huit ans. Mais l’annonce du 4ème album « After Hours » pourrait changer la donne.

Un premier single diffusé en 2019 (Heartless) avait timidement fait lever l’oreille, mais c’est la sortie de Blinding Lights qui permet de rebattre les cartes. Sonorités eighties dignes de Depeche Mode, Orchestral Manœuvres in The Dark ou encore Soft Cell, synthés tout en avant, refrain imparable... Ce n’est certainement pas pour rien que le titre caracole actuellement en 3ème position du top 50 France Spotify (idem pour le monde). Il y a ici tout l’art du tube impossible à s’extirper de la tête et ce fait est devenu tellement rare que l’événement est à saluer.

À l’heure où s’écrivent ces lignes, nul ne sait quand « After Hours » sera publié, mais le Canadien a disséminé quelques indices sur ses réseaux sociaux et l’attente ne devrait plus être très longue. L’occasion, certainement, de faire oublier les retours en demi-teinte de The Strokes (un premier single médiocre) et Tame Impala (un nouvel album dont on vous parlait ici) ; deux groupes qui ont tenté l’escapade artistique en sortant des chemins balisés, à chaque fois avec des résultats mitigés. Contrairement à eux, The Weeknd est encore jeune (30 ans à peine). C'est l’exemple même d’une nouvelle génération pour qui les frontières musicales sont abolies à jamais. Le dernier à les avoir autant explosées se nommait Michael Jackson et, depuis sa mort en 2009, la place est encore à prendre.  

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS