Avec sa nouvelle mixtape, Victor Solf peut devenir le Kanye West français

On ne se lassera pas de le répéter : depuis la fin de Her, Victor Solf semble libéré et délivré de ses vieux démons. Le résultat fut d'abord un EP sous son nom, suivie de la mixtape "12 Monkeys", soit 6 chansons de pure créativité entre gospel, soul et mélodies en haute altitude. On vous a déjà dit que ce garçon irait loin ?

On est un peu embêté avec le titre de cet article : certes, Victor Solf avoue s'être inspiré pour sa nouvelle mixtape surprise d'artistes comme Kanye West, Childish Gambino ou Caribou, mais le résumer à cela est un peu réducteur tant les 14 minutes de musique offertes brassent de styles. Au point qu'il devient difficile de coller des étiquettes. Mais la comparaison avec Kanye est solide si l'on s'en tient aux sunday services lancés par le rappeur fou américain, et où la communion d'âmes est servie sur un plateau 24 carats.

Après l'EP "Aftermath", qui représentait le côté acoustique et piano du Rennais, la mixtape "12 Monkeys" sonne comme le versant urbain, plus crade et bordélique du garçon. Une sorte d'immense coffre à jouets où Solf renouvelle ses vœux pour la musique soul et le gospel en un claquement de mains, mais avec le parti pris d'une production résolument tournée vers l'avant, sans aucune nostalgie ni regrets. 

Sans cracher sur son passé ni son début de carrière avec Her, Solf s'approche de plus en plus du statut d'artiste singulier et international. La preuve : il est né en Allemagne et a grandi en France mais sonne désormais américain. Les fans pourront le retrouver le 9 décembre à la Gaîté Lyrique (Paris). Pour patienter, ils peuvent déjà regarder sa mixtape grâce à la version intègralement clippée ci-dessous. Dieu que c'est beau, comme disait Balavoine. 

A lire aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS