À Paris, la mythique Flèche d'Or rouvre enfin ses portes

Tout au long des années 2000, la salle de concerts du 20ème arrondissement aura été le théâtre du "retour du rock indie" que certains continuent de pleurer encore. Après de nombreux rebondissements et une fermeture qu'on pensait définitive en 2016, la Flèche d'Or rouvre finalement le 18 septembre, et au moins pour six mois.

C'est décidément une increvable : la Flèche d'Or, une ancienne gare qui doit son nom au train Paris-Londres qui a roulé jusqu'en 1972, va finalement rouvrir sous l'impulsion de la mairie de Paris qui vient de débloquer 10 millions d'euros pour venir en aide aux lieux culturels touchés par la crise du COVID-19. 

Dans le cas de la Flèche d'Or, pourtant, les ennuis ont débuté bien plus tôt. Une première fois en 2009, la salle ouverte dans les années 1990 doit baisser pavillon à cause du bruit et des galères financières. La deuxième fois, en 2016, coup de grâce pour le lieu progressivement délaissé par les indie-rockeurs. Le propriétaire Keys Asset Management descend le rideau et la Flèche menace d'être transformée en bar irlandais, ou pire encore. Fin de l'histoire ? C'est étrangement sans compter sur Anne Hidalgo, qui annonce la préservation de trois lieux emblématiques parisiens : le Lavoir Moderne, le Bataclan et la Flèche d'or, donc. Des salles qui pourraient bien toutes trois échapper à la spéculation immobilière dans un contexte doublement tendu : fermées ou limitées en jauge, les salles de concerts sont la proie des investisseurs ; chaque mètre carré parisien étant sujet à des plus-values outrancières, il y avait donc urgence. Pour une fois, la main publique est tendue.

 

 

Pour sa réouverture officielle, la Flèche semble avoir misé sur les collectifs locaux, parmi lesquels Gare XP et le Collectif Mu (déjà à la manœuvre à la Station). De septembre à février au moins, le lieu devrait retrouver un peu de ses couleurs avec des manifestations culturelles, des performances et des ateliers. 

Alors même que Paris est sevré de concerts depuis mars dernier, l'initiative donne envie de sauter au plafond. Enfin, pas trop : il faudra respecter les consignes sanitaires en vigueur, soit une jauge limitée à 150 personnes assises et masquées. On ne se plaindra pas trop. Puisse la Flèche animer cet hiver qui promet d'être bien froid niveau larsen. 

Toutes les infos sur la réouverture ici

A lire aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS