17 ans après sa mort, Johnny Cash revient pour un disque symphonique

La voix de Johnny Cash est-elle éternelle ? Pour les responsables de la sortie de ce disque posthume, la réponse est évidemment oui. "Johnny Cash and The Royal Philharmonic Orchestra" sortira le 13 novembre avec douze standards de l'homme en noir interprétés par le célèbre orchestre philharmonique royal de Londres.

Il flotte comme un drôle de parfum au pays de la pop culture : plus les années passent, plus les artistes qui ont bercé notre enfance ou adolescence meurent (logique, jusque-là). Mais chaque décès mythique semble désormais être accompagné de sorties post-mortem qui font peu à peu oublier la mort des artistes qu'on a tant aimé aimer. Après Lou Reed, Bowie ou Prince, voici donc venu le tour du grand Johnny Cash, disparu en 2003 non sans avoir laissé un testament somptueux avec les "American recordings" captés par Rick Rubin. Mais ce n'était, visiblement, pas suffisant. Manquait encore un album original de reprises "décalées" permettant de redécouvrir l'artiste sous un nouveau jour. Plus symphonique, en l'occurence. C'est maintenant chose faite.

C'est à l’orchestre philharmonique royal de Londres que la mission a été donnée de dépoussiérer le songwriter country. Le premier titre en écoute, Ring of Fire, est pour le moins désarçonnant. Les onze autres, prévus pour le 13 novembre, devraient être du même tonneau. Tous ont été enregistrés au studio 2 d'Abbey Road avec la voix témoin du Parrain et le fils de Johnny Cash, John Carter, l'assure : "[Même si] mon père était en quelque sorte un orchestre à lui tout seul, et s'il avait dû chercher aujourd'hui un orchestre pour le soutenir, alors l'orchestre philharmonique royal aurait été son choix."

On vous laisse méditer là-dessus. Rappelons à celles et ceux qui n'auraient pas pris anglais en première langue que "Cash" signifie aussi "argent". 

Tracklisting de l'album "Johnny Cash and The Royal Philharmonic Orchestra"

Man In Black
Galway Bay
Girl From The North Country (Bob Dylan with Johnny Cash)
I Came To Believe
A Thing Called Love
The Loving Gift (with June Carter Cash)
I Walk The Line
Farther Along (featuring Duane Eddy)
Flesh and Blood
The Gambler
Ring Of Fire

Highwayman 

A lire aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS