Il y a 30 ans, Roger Waters jouait « The Wall » à Berlin après la chute du mur

Le 21 juillet 1990, le leader de Pink Floyd et plusieurs invités débarquent sur la fameuse Potsdamer Platz de Berlin pour jouer des morceaux issus de l’album « The Wall ». Un événement pour marquer la chute du mur quelques mois plus tôt en octobre 1989.

Veste en cuir, petite écharpe : David Hasselhoff est là à la chute du mur, et il chante à plein poumon. La scène est immortalisée. Elle fait le tour du monde. Mais c’est quelques mois plus tard que la vraie performance a lieu. Après quatre semaines de travail et plus de 600 ouvriers à la tâche, la scène est prête.

Le 21 juillet 1990, Rogers Waters est sur le No Man’s Land de Berlin, la Potsdamer Platz. Huit mois plus tôt, le mur s’est écroulé, et l’Allemagne s’est réunifiée. Pour marquer le coup, l’ex Pink Floyd (il a quitté le groupe en 1985) invite Scorpions (les locaux), Sinéad O'Connor, Van Morrison ou encore Marianne Faithfull à jouer en sa compagnie des morceaux de « The Wall » sorti en 1979, devenu l’un des disques les plus marquants du rock. Rogers en profite pour livrer sa version de l’album, lui qui en a d’ailleurs écrit la majorité des chansons.

Selon les chiffres officieux, 350 000 spectateurs sont présents à Berlin. Les organisateurs avaient vendu 150 000 billets, mais les barrières ont lâché juste avant le concert et des milliers de fans se sont rués dans l'enceinte. Le concert est également retransmis en direct à la télévision. Si la qualité du son n’est pas au rendez-vous, et que de coupures électriques interrompent à deux reprises le concert, la symbolique l’emporte. Les classiques sont joués (trois morceaux seront même mis en boîte plus tard pour la sortie du DVD à cause des arrêts) et les fans assistent à de belles collaborations, comme celle avec Van Morrisson sur le titre Comfortably Numb. Selon un article paru dans Spin en 1990, Van aurait refusé de répéter, Roger manquait de charisme et un mur a été construit durant le spectacle, pour être détruit à la fin du concert. 

L’album live, intitulé « The Wall – Live in Berlin », sort un mois plus tard, le 21 août 1990. Un DVD est aussi commercialisé, mais remanié pour couper les problèmes techniques survenus durant le concert. 20 ans plus tard, Roger repart en tournée pour jouer "The Wall" sur scène durant trois ans, donnant plus de 200 concerts à travers le monde. 

Crédit photo une : Andrés Ibarra.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS