Voici les 100 meilleures punchlines de rap français

Confinement oblige, le temps s’étire et des idées folles viennent à l’esprit. Comme de compiler au sein d’un même papier les 100 meilleures punchlines de rap français, selon un ordre chronologique et des choix purement subjectifs. Au menu : des métaphores, des figures de style à faire jalouser les poètes et des artistes prêts à faire du sale à vos mamans.

NTM - C'est clair (1991)

Kool Shen : « Mon nom est Shen, inventeur de la sodomie verbale »

Assassin - Je glisse (1991)

Rockin' Squat : « La justice nique sa mère / Le dernier juge que j’ai vu avait plus de vice que le dealer de ma rue »

MC Solaar - À dix de mes disciples (1994)

« Si le rap excelle, le jazz en est l’étincelle »

Le Rat Luciano - Bad Boys de Marseille (avec IAM, 1995)

« Une musique pas faite pour 100 personnes, mais pour des millions »

Doc Gynéco - Vanessa (1996)

« Même Daphné me fait craquer / Ce n’est qu’un dessin mais je veux l’animer »

X-Men - J'attaque du mike (1996)

Hill : « Donc voici H-I-2-L-J, héros de la prophétie, en mission contre l'ennemi »

Le Rat Luciano - Rien à perdre (en duo avec Akhenaton, 1997)

« Si j'fais la fête, c'est qu'tout va mal dans ma tête »

IAM - Demain c’est loin (1997)

Akhenaton : « Je pense pas à demain, parce que demain c'est loin »

X-Men – Retour aux pyramides (1997)

Hill : « Mon rap choque comme une nonne qui fume le crack à Vincennes »

Passi - Le monde est à moi (1997)

« Tu nous testes, on te tanne, tu contestes, on te canne »

Ärsenik - Quelques gouttes suffisent (1998)

Calbo : « Un gars à la hauteur c’est rare comme une pute à son compte »

Ärsenik - Boxe avec les mots (1998)

Calbo : « Qui peut prétendre faire du rap sans prendre position ? »

Shurik’n - Samouraï (1998)

« L’œil au beurre noir, vaut mieux le faire que l’avoir »

Ideal J - Nuage de fumée (1998)

« Parce que dans un simple joint ma rage je contiens »

Scred Connexion - Scred Connexion (1998)

« Jamais dans la tendance, toujours dans la bonne direction »

Oxmo Puccino - L’enfant seul (1998)

« Maîtrise lancinante, sentiments en ciment / Sinon dans six ans, on me retrouve ciseaux dans le crâne / Dans le sang gisant »

Lunatic - Le silence n’est pas un oubli (2000)

Ali : « Salam et Shalom, la même, mais prononcé en décalage / Ça devient Uzi opposé à Kalash’ »

Lunatic - Groupe sanguin (2000)

Booba : « La vie c’est dur, ça fait mal dès qu’ça commence / Pour ça qu’on pleure tous à la naissance »

Fabe - L’emmerdeur public n°1 (2000)

« Si on peignait les cons en vert, les commissariats seraient des prairies »

Oxmo Puccino - Mine de cristal (2001)

« Casanier, mais fenêtre ouverte sur le monde entier »

Karlito - La rue cause (2001)

« On s’la joue artiste parce que la vie c’est compliqué »

Psy4 De La Rime - Le son des bandits (2002)

« Enlève-nous le son, t’auras un braqueur d’plus dans ta boutique »

Booba - Destinée (2002)

« Les hyènes ressentent la tumeur, et moi je suis d’humeur palestinienne »

Booba - Indépendants (2002)

« C’est bandant d’être indépendant »

113 - On roule, on rôde (2002)

Rim'k : « Moi j'pue l'immigration comme une vieille cassette de raï »

Sniper - Pourquoi (2003)

 Tunisiano : « On nous parle de mondialisation / Alors que dans nos têtes on en est encore qu'à colonisation »

Haroun - Panam All Starz (avec Sniper, 2003)

« À mon avis, tu f'rais bien d'retravailler ton intro / Car c'que tu racontes c'est tellement “dit” que j'pourrais t'backer en impro »

Rohff - Pleure pas (2004)

« L'micro, c'est comme le calibre, si tu l'sors faut pas hésiter »

Rohff - Souvenirs (2004)

« La vie est moche mais les souvenirs lui donnent du charme »

Rim’k - Bouzillé (2004)

« J'ai la dalle comme si j'sortais de taule »

Dany Dan - Quoi de neuf (avec Moda et Disiz, 2004)

« Appelle-moi Harrison Ford / Car je pousse un vaisseau spatial chaussé d'Air Force 1 »

Tandem - Hardcore (2005)

Mac Tyer : « J’baiserai la France jusqu’à c’qu’elle m’aime »

Lino - 95 Rue Borsalino (J’me confesse) (2005)

 « On a l’âge de nos actes, la sagesse de leurs conséquences »

Lino - Macadam Philosophie (2005)

« Si l'amour est aveugle, j'te crèverai les yeux pour qu'tu m'aimes encore plus »

Rohff - Regretté (2005)

« Le monde m’a pourri la vue, pour ça que j’regarde de travers »

Nakk - Chanson triste (2006)

« À l'école, j'ai pas trouvé ma branche, y'a trop d'arbres »

Sefyu - La vie qui va avec (2006)

« Rien ne sert de rouler en gamos si t'as pas la vie qui va avec »

Keny Arkana - J’me barre (2006)

« Vos lois sont immorales, ma délinquance a des principes ! »

Booba - Pitbull (2006)

« J'ai grandi j'suis mort en silence / Crucifié sur une caravelle, sous l'œil éternel d'une étoile filante »

Booba - Boulbi (2006)

« C''est pas la rue mais l'être humain qui m'attriste / Comment leur faire confiance, ils ont tué le Christ »

Casey - Chez moi (2006)

« Sais-tu qu'on n'écoute pas David Martial / La Compagnie créole et "C'est bon pour le moral" / Et que les belles doudous ne sont pas à la cuisine / À se trémousser sur un tube de Zouk Machine ? »

Mafia K’1 Fry - Thug Life (2007)

Kery James : « Jusqu’à la mort parce qu’on croit en la vie »

Youssoupha - Éternel recommencement (2007)

« J’suis tellement dos au mur que ma colonne vertébrale est en ciment »

Kennedy - Nique sa mère (2007)

« Nique le matin, j’me lève à 15 heures »

Hugo TSR - Objectif Lune (2008)

« On vise la Lune comme Mimie Mathy dans un concours de dunk »

Alkpote - 44 mesures de terreur (2008)

« J’ai pris en stop la dame blanche au virage, j’l’ai mise en cloque »

Despo Rutti - Braveheart (2008)

« Faut-il que je t’enfonce un thermomètre dans le cul pour que tu distingues le second degré ? »

Al Peco - Hey Marianne (2008)

« Hey Marianne, dis-moi de quoi t'as peur ? D'être victime d'une tournante par des blacks et des beurres ? »

Médine - Le prix de la vérité (avec Kery James, 2009)

« Les cimetières et les bistrots sont remplis d'gars qui "auraient pu" »

Salif - Cursus scolaire (2009)

« Dur d’niquer la vie sans l’engrosser »

Youssoupha - L’effet papillon (2009)

« Au fond la vie n'est qu'une maladie sexuellement transmissible »

Diam’s - Si c’était le dernier (2009)

« Je suis venue, j’ai vu, j’ai vaincu, puis j’ai fait marche arrière »

Nubi - Engrenages (2010)

« On rêve de vivre vieux à défaut de vivre mieux »

Orelsan – Jimmy Punchline (2011)

« Ma gueule de bois ferait passer Pinocchio pour un vrai p'tit garçon »

Odezenne - Maux doux (2011)

« J'constate des doutes dans les évidences / On s'moque de tout tant qu'les heureux dansent »

Seth Gueko - Adria Music (2011)

« J’vais sniffer les cendres de ma mère pour qu’elle reste dans ma tête »

Nessbeal - La nébuleuse des aigles (2011)

« Au huitième mois, j'ai voulu me pendre avec le cordon ombilical »

Sinik - Légitime défonce (2012)

« J’ai consommé plus d’herbe qu’une putain d’tondeuse à gazon »

Nekfeu - Rap Contenders (2012)

« J'gratte, j'gratte et la nuit, je me défoule contre tes textes / [CLAP CLAP] C'est le bruit de mes boules contre tes fesses ! »

Kaaris - Kalash (avec Booba, 2012)

« J'fais confiance qu'en mon Desert Eagle, et en Zizou dans les arrêts de jeu »

Booba - Kalash (avec Kaaris, 2012)

« Ma question préférée : qu'est-ce je vais faire de tout cet oseille ? »

Lucio Bukowski - Feu Grégeois (2012)

« Le rap un lieu commun, comme un acteur de cul imberbe / Plus d'hypocrites que d'antisémites à Nuremberg »

Hugo TSR - Point de départ (2012)

« Malgré les paraboles, dur de voir plus loin qu’le pas d’ta porte / On a la dalle, pas celle qu’on enlève avec une Pasta Box »

S.Pri Noir - Ceux qu’on respecte (avec Mister You, 2012)

« J'suis comme un café, noir, souvent dans une tasse blanche »

Klub des Loosers - La fin de l'espèce (2012)

 « Les erreurs se reproduisent, la preuve en sont tes gamins »

Seth Gueko - B.R.N (2013)

« Dis pas à un zoophile que t’as un chat dans la gorge »

Joke - Anubis (2014)

« Y'a que moi et Louis XV qui ont su créer des grands seize »

JeanJass - Pippo Inzaghi (2014)

« Je frime mais je vais cesser / Je suis comme la meilleure table : dans le fond, je suis réservé »

Ol Kainry - Crie mon nom (2014)

« Mon rap vient d’ailleurs, tu peux l’appeler E.T. / Appelle-moi la dixième balle qui va flinguer Fifty »

PNL - Le monde ou rien (2015)

« La misère m'emmène en balade, remballe ton échelle, au fond du trou j'empile mes péchés, j'escalade »

Seth Gueko - Val d’oseille (2015)

« Les matons c'est des bâtards, téma la tête qu'ils ont / Il pleut des cordes, il fait un temps à s'évader d'prison »

Vald - Bonjour (2015)

« Il a pas dit bonjour : du coup, il s’est fait niquer sa mère »

Booba - 92i Veyron (2015)

« Nouveau riche, ma Lamborghini a pris quelques dos-d'âne / J'fais ni la queue au Ritz ni au McDonalds »

SCH - Himalaya (2016)

« Mon père vous a donné sa santé, je suis là pour l'addition »

Jazzy Bazz - Le Roseau (2016)

« C'est pas l'Apocalypse, mais le présent est lugubre / J'suis tellement loin, j'suis nostalgique du futur »

Népal - Rien d’spécial (2016)

« La vie c'est une brasse : tu peux sonder les abysses ou nager en surface »

Damso - BruxellesVie (2016)

« Dans sa teu-cha j’ai nagé le crawl, pourtant son mec vient me check de l’épaule »

Lomepal - Sur le sol (2017)

« Il parait que je suis un artiste, c’est quoi un artiste ? Un bon à rien qui touche les autres »

Kalash Criminel - Shottas (2017)

« Se lever le tin-ma pour aller taffer, c'est pas pour les flemmards / J'veux le salaire à Messi, la sœur à Neymar »

Damso - N. J Respect R (2017)

« J’suis dans le mood de finir au Louvre / Car quand je l'ouvre, j'peins avec les mots »

Lonepsi - Sans dire adieu (2017)

« J’ai comme une envie souterraine d’aller plonger sous tes reins »

Sameer Ahmad - South Side (2018)

« Sameer fera du rap car Sergio fait du western »

Vald - Réflexions basses (2018)

« Soit je rappe soit je me défonce, dans les deux cas j’me déshumanise »

Vald - Désaccordé (2018)

« M'écoute pas si tu préfères ton rap de caissier qui vend pas »

Dinos - Les pleurs du mal (2018)

« Que les frères finissent pétés, en chien et endettés / 21 joints par jour comme si c'était le solstice d'été »

Caballero & JeanJass - ALZ (2018)

Caballero : « Le seul faux-cul à qui j'tendrai la main est c'lui d'Nicki Minaj »

Kobo - All Eyez On Me (2018)

« La rue, une pute qui te rend love d’elle / Et qui t’annonce que c’est toi l’père »

Dosseh - « À chaque jour… » (2018)

« J’vais pas te décrocher la Lune puisque t’en as déjà une »

Aya Nakamura - « Djadja » (2018)

« En catchana baby, tu dead ça ! »

Jazzy Bazz - Stalker (2018)

« À l'inverse d'une cigarette, moi, j't'ai toujours trouvé plus douce sans filtre »

Alpha Wann - Le piège (2018)

« Ici, c'est racisme et vente d'armes, des clodos à chaque station / Tu l'appelles Mère Patrie, j'l'appelle Dame Nation »

Infinit’ - Le tour (2018)

« Faut que j’palpe plus que mon pire ennemi / Que j’écoute "Cactus de Sibérie" dans l’Brabus de Ribéry »

Hamza - Paradise (2019)

 « Parfois, je vis, demain je meurs, personne me sauvera »

PNL - Au DD (2019)

 « J'vis dans un rêve érotique / Où j'parle peu mais j'caresse le monde / J'meurs dans un cauchemar exotique / Où la Terre ressemble à ma tombe »

Niska - Bon déjà (2019)

« J'suis pas là pour gratter du buzz, si demain je flop, je vendrais la beuh / Si jamais tu veux me baiser, tu fais comme les autres, bah tu fais la queue »

RK - Pardon Maman (2019)

« Regarde maman, c'est moi sur la vitre / Sur laquelle j'crachais en attendant l'bus »

Shay - Notif (2019)

« À s'tourner autour, on finit par tourner en rond »

Nekfeu - Écrire (2019)

« Les paysages sont désolés, pourtant les hommes n’ont pas d’excuses »

Isha - Magma (2020)

« Les hommes deviennent poussière, la glace peut brûler comme le magma »

Maes - Marco Polo (2020)

« J’sais pas compter les mesures, mais j’sais compter ma SACEM »

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS