Viola Smith, dite "la batteuse la plus rapide du monde", est morte à 107 ans

Considérée par les professionnels comme la première batteuse professionnelle de tous les temps, Viola Smith est décédée ce 21 octobre à l'âge canonique de 107 ans des suites de la maladie d'Alzheimer. Au-delà de son titre, c'est une pionnière du féminisme musical qui s'en va.

À cette époque internet où tout va vite et où la moindre info de plus de deux heures semble périmée, apprendre qu'une femme jouait déjà dans un orchestre familial voilà 100 ans relève de l'incroyable. Mais vrai. C'est l'histoire de Viola Smith, une batteuse oubliée par les temps modernes qui, pourtant, va rapidement s'imposer aux futs à la maison ; ses cinq autres sœurs avaient déjà squatté les autres instruments. 

C'est pourtant à la fin des années 1930, alors que les bombes de la Seconde Guerre mondiale rythment le quotidien, que Viola va gagner ses galons avec The Coquettes, un big band exclusivement féminin qui jouera de 1938 à 1942. Une grande première pour l'époque, cinquante ans avant les Spice Girls... 

On la retrouvera quelques mois plus tard avec le groupe Hour of Charm puis le Kit Kat Band, mais ce qu'on retiendra de Viola Smith, morte à son domicile de Costa Mesa, en Californie, c'est l'écriture d'un article manifeste en 1942 et publié dans le magazine DownBeat, nommé Give Girl Musicians a Break !. Elle y encourageait les patrons de big bands à engager plus de femmes dans leurs orchestres. 80 ans plus tard, cet appel à la parité est hélas tristement toujours aussi actuel.

Personne ne saura jamais si Viola Smith était vraiment la batteuse la plus speed du milieu, mais en tout cas, ce fut la plus rapide à s'imposer. 

A lire aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS