Toutes ces fois où l'on a vraiment cru que les Daft allaient revenir

Oui, Daft Punk, c’est fini. Une annonce douloureuse pour les fans, qui attendaient avec impatience (le mot est faible) le retour des deux robots. Mais aussi pour tous les amoureux de rumeurs annonçant le retour du groupe, vites gonflées par la fascination qu’il génère. Quitte à tomber dans le n’importe quoi. Petit retour sur les meilleures intox autour du duo.

The Third Twin : le faux duo secret

Après la triomphale tournée « Alive » en 2007, les deux Français se sont faits extrêmement discrets. Depuis, il ne s’est pas passé une année sans qu’on annonce un nouveau concert du groupe, que ce soit à Shanghai en 2009, ou à Coachella en 2013. Mais le plus fou reste leur supposée présence au festival espagnol Arenal Sound, en 2011, sous le nom de The Third Twin.

Ce projet très secret s’était fait remarquer plus tôt dans l'année sur MySpace, en publiant plusieurs titres dans un style proche des premiers disques de Daft Punk. Très vite, les fantasmes naissent : il s’agirait de morceaux composés pour le film Tron L’Héritage, mais rejetés par Disney. La rumeur enfle, et gagne en intensité lorsqu’Arenal Sound les invite. Selon eux, cela ne fait pas de doute : c’est bien Daft Punk. Mais très vite, les démentis s’enchaînent, et il apparaît qu’ils ont tout simplement gobé les théories des fans.

The Third Twin s’est malgré tout produit au festival, en tirant un album live, avant de vite se séparer. Encore aujourd’hui, on en sait très peu sur leur identité, bien qu’ils se soient un temps présentés comme les neveux de Guy-Manuel de Homem Christo. L’opération marketing reste habile, malgré tout.

Renoma Street : la blague partie trop loin

Nous sommes à l’été 2012 : l’arrivée prochaine d’un nouvel album de Daft Punk n’est plus qu’un secret de polichinelle. Giorgio Moroder, Chilly Gonzales, Nile Rodgers… Ils avaient tous révélé leur travail avec le duo. Mais rien n’est confirmé avant janvier de l’année suivante. Peu importe, le magazine Tsugi compte bien s’amuser de cette agitation. En juin 2012, ils publient les titres présents sur leur compilation mensuelle. Et parmi eux se cache un certain Renoma Street, signé Daft Punk, pure invention de la rédaction.

Dire que la blague a pris est un euphémisme : en quête de la moindre information, toute la presse internationale s’est jetée sur l’information. Sans jamais, ou presque, contacter le magazine ou même l’entourage du groupe pour confirmer. Renforçant l’illusion, un anonyme publie trente secondes de ce pseudo titre sur Soundcloud. Face à ce succès, les plaisantins de Tsugi jouent le jeu et publient une date sur Twitter : le 21 juillet 2012. Tout le monde affirme en choeur que le titre sortira à cette date. En réalité, elle annonce le début des vacances de la rédaction.

La supercherie est finalement révélée début juillet, après un mois d’hystérie collective. « D’un seul coup notre “petit” magazine vit son quart d’heure de gloire warholien » s’amuse le rédacteur en chef, Patrice Bardot, dans son edito. Nul doute que l’équipe du magazine s’en amuse encore aujourd’hui.

Alive 2017 : tournée mondiale et premier avril

Alors que notre duo n’a pas fait de tournée après « Random Access Memory », leur collaboration avec The Weeknd en 2016 ravive les espoirs. Un internaute remarque alors que le festival Lollapalooza vient tout juste de créer une page dédiée aux Versaillais. La machine à rêves se met immédiatement en branle, renforcée par le magazine Mixmag, qui annonce pas moins de 25 dates dans le monde entier, et le retour de la pyramide laser. Encore fallait-il remarquer que l’article date du 1er avril…

Là encore, les plaisantins sont de sortie. Deux fans posent dans les arènes de Nîmes, étape de la tournée de 2007, avec des copies grossières des fameux casques. Qu’importe, l’envie d’y croire rend aveugle. Plus malins encore, d’autres créent le site « Alive 2017 », une page web statique accompagnée d’un compte à rebours. Et comme personne n’apprend de ses erreurs, la prise est à nouveau immédiate. Avant une rapide douche froide sous la forme des habituels démentis de l’entourage du groupe, désormais bien rodés à l’exercice.

La tracklist à laquelle on aurait voulu croire

Vers la fin de l’année 2019, le site Has It Leaked lache une bombe sur Twitter : selon eux, Daft Punk est de retour en studio. Ces Suédois ont bien souvent vu juste, et le démenti ne se fait que du bout des lèvres. En octobre 2020, ils persistent, affirmant que l’album est décalé à cause de la pandémie. Même après l’annonce de la séparation du groupe, ils déclarent que l’album était toujours prévu, mais ne sortira finalement pas. Malgré tout, cela reste de l’ordre de la rumeur.

Cela suffit pour chauffer à nouveau l’imagination de fraudeurs. Début 2020, Reddit frappe encore : quelqu’un aurait pris en photo un document officiel de Columbia, label des casqués, contenant la tracklist du futur album, et une date de sortie en mai 2020. On y découvre également la présence de DJ Snake, French 79 ou même Cassius, malgré le décès de Philippe Zdar en juin 2019. Encore une fois, l’info est montée en épingle à une vitesse supersonique.

Devenu spécialiste en intox daft-punkienne, Tsugi ne se laisse pas avoir, et publie rapidement un debunkage. La rédaction du magazine pointe certaines incohérences, et surtout les démentis apportés par les soi-disant invités. Dans la foulée, le créateur du fake avoue son mensonge. Touché, coulé.

Les fantasmes du maître du giallo

À peine deux mois après la tracklist, nouvelle rumeur. Cette fois, elle vient du cinéaste italien Dario Argento, légendaire réalisateur de Suspiria ou Inferno, mais dont les dernier films tiennent plutôt du nanar. Dans un journal italien, il affirme sans sourciller que les patrons de la French Touch vont s’occuper de la musique de son prochain film, Occhiali Negri. Alors que la presse (et nous en faisons partie) se jette à nouveau sur l’info, les producteurs même du film se hâtent de démentir la nouvelle. Le réalisateur de 80 ans confondrait-il ses désirs et la réalité ? À moins qu’il n’ait tout simplement cherché à attirer facilement l’attention sur son film.

Dans la foulée, on a très vite attaché les Français à un autre projet de film : Tron 3. Dix ans après Tron L’Héritage, et sa musique signée Daft Punk, Disney annonce la mise en chantier d’une suite. Mitchell Leib, en charge de la musique pour la firme, ne cache pas son envie de voir revenir les musiciens. Malheureusement, rien n’a été confirmé depuis, et l’annonce récente semble anéantir tout espoir. Mais après tout, va-t-elle vraiment empêcher les fans de fantasmer, encore et encore, le retour de leurs idoles ?

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS