Britney Spears veut arrêter la musique et prendre sa retraite, selon son manager

Larry Rudolph, le manager de la star américaine depuis ses débuts, a annoncé dans une lettre que Britney Spears était sur le point de plaquer sa carrière, et qu'il avait donc pris la décision de démissionner. Une information à prendre avec des pincettes vu les récentes déclarations de l'Américaine sur son père et son management.

Depuis le 23 juin, Britney Spears est un sujet de conversation. Pourquoi ? L’auteure de Baby One More Time, sous tutelle de son père depuis 2008, a décidé de prendre la parole devant un tribunal pour dénoncer les agissements de ce dernier, ainsi que de son management (lire ici). L’affaire enflamme les réseaux sociaux et les fans de la star qui prennent sa défense via le hashtag #FreeBritney. 

Le 5 juillet, dans une lettre de démission écrite par le manager de la star Larry Rudolph, et publiée par le site Deadline, une information qui restera à vérifier annoncerait la fin d’une époque : Britney serait sur le point de prendre sa retraite et d’arrêter la musique. « Plus tôt dans la journée, j'ai appris que Britney avait exprimé son intention de prendre officiellement sa retraite, écrit Larry, qui manage aussi Aerosmith et son leader Steven Tyler. J'ai été initialement embauché à la demande de Britney pour l'aider et l'accompagner dans sa carrière. Et en tant que manager, je pense qu'il est dans l'intérêt de Britney que je démissionne de son équipe car mes services ne sont plus requis ». En effet, la chanteuse avait déclaré en 2020 qu’elle ne remonterait pas sur scène tant que sa tutelle était en vigueur.

Larry écrit n’avoir jamais pris part à la tutelle imposée à Britney, et nie donc toute implication, de près comme de loin, à cette affaire. Pourtant, selon la chanteuse, son management comme son père l'ont puni quand elle s'opposait à certaines de leurs décisions, notamment celle de partir en tournée. Au juge le 23 juin dernier, elle a déclaré : « Les gens qui m'ont fait ça ne devraient pas s'en tirer comme ça. Mon père et toutes les personnes impliquées dans cette tutelle ainsi que mon management, qui a joué un rôle énorme en me punissant quand j'ai dit non—Madame la juge, ils devraient être en prison. »

À la fin de sa lettre de démission, l’ancien manager de la star américaine se dit « fier » de son travail aux côtés de l’Américaine au cours de ces 25 dernières années : « Je souhaite à Britney toute la santé et le bonheur du monde, et je serai là pour elle si jamais elle a à nouveau besoin de moi, comme je l'ai toujours été. » Avec cette dernière phrase, Larry ne ferme donc pas totalement la porte, et pourrait donc revenir si, un jour, l’Américaine n’est plus sous la tutelle de son père (ce qui est toujours le cas aujourd’hui puisque la justice a décidé de la maintenir, et ce, malgré les dernières déclarations de Britney). Mais on doute, après les dires de la star, qu'elle veuille encore de lui. Bref, autant dire que l’affaire, qui alimente les comptes twitter du monde entier, est encore loin de son épilogue. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS