Pédophilie : Michael Jackson encore blanchi par la justice américaine

Wade Robson, qui accuse depuis plusieurs années la popstar américaine d’agressions sexuelles sur sa personne quand il était mineur, a reçu un verdict en sa défaveur par la Cour d'appel de Los Angeles. Le chorégraphe compte maintenant saisir la Cour suprême de Californie.

Tout le monde a un avis sur la question. Pour ses fans, les « truthers », Jackson est innocent. D’autres considèrent qu’il est coupable de pédophilie. Mais même 12 ans après la mort de Bambi, la justice n’a pas tranché.

C’est en 2013 que Wade Robson et James Safechuck attaquent séparément en justice les héritiers de l’Américain (son Estate). Robson poursuit plus précisément deux sociétés fondées par Jackson : MJJ Productions (un label) et MJJ Ventures. Il accuse certains employés de ces deux sociétés, notamment les assistants personnels du chanteur, d’avoir facilité les présumés abus sexuels commis par le King of Pop.

En 2019, Wade et James apparaissent dans un documentaire qui a fait du bruit, Leaving Neverland, dans lequel il raconte comment ces actes se seraient déroulés. Pour Wade, ils auraient débuté dès l’âge de 7 ans. Jackson les aurait initiés à la masturbation, à la pornographie et puis aurait effectué des attouchements et forcé ces jeunes à lui faire des fellations.

En 2017, leur plainte avait été rejetée, vu les délais de prescription alors autorisés par la loi californienne. Mais en 2020, la Cour d’appel de Californie a annulé le non-lieu et a estimé que leurs dossiers devraient être reconsidérés. La raison : la loi concernant le délai de prescription est passée de 26 à 40 ans.

Wade s'est donc à nouveau retrouvé devant les juges et le verdict est tombé le lundi 26 avril 2021 : les entreprises en questions, propriétés de Jackson, n’avaient aucune obligation légale envers Robson et n'avaient pas la capacité de contrôler le comportement de la star. « Les preuves démontrent que les accusés n’avaient pas la capacité légale de contrôler Jackson, parce que Jackson était le propriétaire complet et total des sociétés. Sans contrôle, il n’y a pas de relation spéciale ou d’obligation qui existe entre les accusés et l’accusation. De plus, il n’y a pas de preuve de faute professionnelle de la part des accusés », relaie 20 Minutes, en reprenant des informations du site Hollywood Reporter. 

Vince Finaldi, l’avocat de Wade Robson, a déclaré qu’il allait faire appel devant la Cour d’appel, voire la Cour suprême si nécessaire. Selon lui, si les juges valident ce verdict, « la décision créerait un dangereux précédent qui laisserait des milliers d'enfants travaillant dans l'industrie du divertissement vulnérables aux abus sexuels ». 

L’histoire n’est donc pas encore terminée. Les accusations contre Michael Jackson remontent à 1993, moment où un adolescent de 13 ans, Jordan Chandler, avait accusé de l’avoir agressé sexuellement (Jackson a été acquitté). Elles pèsent sur l’artiste depuis presque 30 ans, sans n’avoir jamais été officiellement confirmées par un tribunal. Est-ce qu’il s’agit d’un acharnement sur sa personne ? Ou est-ce que Michael Jackson, et maintenant ses héritiers, sont trop puissants financièrement pour tomber ? La question se pose. Et elle continuera d’alimenter les débats durant encore quelques années. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS