Les K7 sont tellement redevenues tendance qu'on n’a plus de quoi en produire

Il y a actuellement une pénurie mondiale d’oxyde de fer(III), l’un des principaux composants de la cassette audio.

On rembobine. Il n’y a pas que le vinyle qui a fait ses dernières années son grand retour : les cassettes audio sont aussi redevenues un support apprécié par les fans de musique, même les plus jeunes (Billie Eilish a vendu 4000 cassettes de son premier album). En Angleterre, 35 000 K7 ont été vendues lors des six premiers mois de 2019 et en 2018, le pays a connu une hausse de 125% des ventes. Cela signifie que les machines tournent à fond pour fabriquer ces objets. Les cassettes seraient-elles tellement à la mode que les professionnels manqueraient de matériaux pour en produire ? Eh bien non, le problème est ailleurs. 

Retour à la normale. La seule usine qui raffine de l'oxyde, l’un des principaux composants d’une cassette audio, a été en rénovation une bonne partie de l’année et n’a pu livrer que deux tonnes d’oxyde cette année à la National Audio Company, l’une des plus grosses usines de cassettes au monde. A fortiori, la production a dû s’adapter à ce manque. Mais la bonne nouvelle, selon un communiqué de l’usine américaine, est que 11 tonnes d’oxyde devraient être livrées en octobre. La production devrait donc reprendre son rendement habituel d’ici la fin de l’année.

Vous savez maintenant pourquoi votre K7 du nouvel album de Tame Impala n'est toujours pas arrivée. Ah non mince, ça c’est parce que le groupe n’a toujours pas sorti le disque. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS