Hop hop hop : Danny Boyle prépare une série sur les Sex Pistols

La série s’appellera Pistol, elle comportera 6 épisodes et sera basée sur les mémoires du guitariste Steve Jones intitulées Lonely Boy: Tales from a Sex Pistol, sorties en 2017. Une partie du casting a d’ores et déjà été annoncée.

Même si la carrière des Pistols fut courte (1975-1978), elle a marqué les esprits. Plusieurs raisons : l’anarchie, la férocité, l’envergure du mouvement, la contre-culture, la musique. En 1975, au Royaume-Uni, ces punks montrent une image du pays, une manière de penser et un style de vie que les médias refusaient de mettre en évidence. Mais il n’était plus possible de le cacher : le groupe faisait trop de bruit (au sens propre comme figuré). Et plus de 40 ans après, alors que John Lydon vote pour Trump et que les autres icônes du mouvement sont pour la plupart six pieds sous terre (Pete Shelley, Joe Strummer, Ian Dury, etc.), le punk continue de fasciner.

La preuve avec l’annonce d’une série de 6 épisodes, pour la chaîne FX, sur le furieux groupe britannique. Le cinéaste Danny Boyle (Trainspotting, Slumdog Millionaire, Steve Jobs, etc.) sera aux manettes du projet. 

Visiblement, au lieu de se focaliser sur John Lydon ou Sid Vicious, les deux « vraies » stars des Pistols, la chaîne a décidé de raconter l’histoire du groupe à travers l’un des vrais membres fondateurs : Steve Jones. Oui : en 1972, avant l’arrivée des deux loustiques (respectivement en 1975 et 1977), Steve, qui séchait les cours, forme un groupe avec Paul Cook et Wally Nightingale. Le trio s’intitule The Strand ou parfois The Swankers et traîne la plupart du temps dans la boutique Let It Rock (qui sera renommée Sex plus tard) dans le quartier de Chelsea à Londres. Elle appartient à Vivienne Westwood et Malcolm McLaren, qui deviendra le manager du groupe par la suite. C’est d’ailleurs dans ce magasin que la jeune formation rencontre Glen Matlock, futur bassiste du groupe. Bref, c’est donc ces débuts, puis la folie des années 1975 à 1978, que la série va probablement retracer. 

Parmi les événements marquants, il y a les deux concerts au Lesser Free Trade Hall de Manchester, le 4 juin 1976 (avec Morrissey des Smiths, Peter Hook de Joy Division et New Order dans la salle) et le deuxième six semaines plus tard (avec Mark E. Smith de The Fall, Ian Curtis de Joy Division et Tony Wilson du label Factory Records présents ce soir-là) qui, d’après l’histoire, ont changé le monde de la musique à jamais.

Si on ne connaît pas encore une éventuelle date de diffusion, une partie du casting est déjà bouclée. Maisie Williams, connue pour son rôle dans Game of Thrones, en fait partie (elle jouera le rôle de Pamela Rooke, punk avant les punks et « collaboratrice » de Vivienne Westwood), aux côtés de Toby Wallace (Steve Jones), d'Anson Boon (John Lydon) ou encore de Louis Partridge (Sid Vicious). « Imaginez que vous entrez dans le monde de The Crown et de Downton Abbey avec vos potes, et que vous hurlez des chansons avec toute la fureur de ce qu’elles représentent. C’est le moment où la société et la culture britanniques ont changé à jamais », présente la chaîne dans un communiqué, repris par le site Hollywood Reporter. 

Impossible de le savoir, mais si Danny veut rester fidèle à la réalité, la fin de la série devrait se conclure sur la dernière horrible tournée aux États-Unis en 1978 : John Lydon, au bout du bout, quitte le groupe, s’envole pour New York et déclare quatre jours plus tard la mort des Pistols. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS