Depuis le boom du streaming, la durée moyenne des chansons a baissé de 40 secondes

C’est un constat assez frappant : en l’espace de 5 ans, la moyenne de la durée des chansons du Billboard 100 aux États-Unis a baissé de 20 secondes. Et c’est en grande partie dû au streaming, qui représente 75% du total des revenus de l’industrie musicale.

30 secondes pour convaincre. Selon une enquête menée par le site américain Quartz, en l’espace de vingt ans, la durée des chansons a baissé de 40 secondes. En France, en 2011, la durée moyenne des six meilleurs morceaux de l’année était de 4 minutes 11. Elle est de 3 minutes 25 en 2018. Même constat aux États-Unis. 

Les chansons se raccourcissent parce que les gens ont moins le temps d’écouter de la musique ? Un peu. Mais en émettant cette hypothèse, on ignore une autre réalité : les artistes de l’industrie s’adaptent simplement aux plateformes de streaming, et à leurs modes de fonctionnement. En ligne, les artistes sont rémunérés à l’unité, et chaque écoute rapporte quelques centimes à l’artiste. Enfin, si l’auditeur ne zappe pas au bout de 30 secondes (pour qu’une vente soit comptabilisée, il faut écouter au moins 30 secondes d’un morceau). 

Entrer dans le vif du sujet. Ceci explique pourquoi les nouvelles chansons ont tendance à être plus courtes, plus directes et plus efficaces, du moins pour les gros artistes. Deux exemples parmi tant d’autres : Old Town Road de Lil Nas X (1min54) ou Djadja d’Aya Nakamura (2min50) cartonnent. Et on est en dessous du format radio de 3 minutes 30. Questionnée par le site The Verge, Charlie XCX revient sur sa manière de composer, qui a évolué avec le streaming : « Si j’écris une chanson pour un grand nom de la pop, il faut que le refrain arrive dans les 30 premières secondes. Ça veut dire pas de longue intro », lâche l’artiste américaine.

3 minutes 30. Les usages évoluent aussi à la baisse car plus la chanson est courte, plus les algorithmes des plateformes auront tendance à la mettre en avant. Fatalement, moins la chanson est longue, plus on aura tendance à le rejouer dans la foulée et à l’écouter à plusieurs reprises. Est-ce qu’on écouterait Popopop de Gambi aussi souvent si le morceau faisait 4 minutes ? Pas sûr.

Cela ne veut pas dire que la qualité des chansons est moindre, loin de là. Mais les chiffres ne mentent pas. Même si derrière, les labels et les artistes disent ne pas se soucier du streaming (ce qui est faux) et ne pas formater les morceaux pour la radio et les playlists, ces plateformes ont indéniablement fait évoluer la manière dont on produit et consomme la musique. Et c'est ainsi que peu de chansons dans le top des classements actuels dépassent les 3 minutes 30. On est loin de l'époque de Stairway to Heaven et ses huit minutes.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS