Connaissez-vous l'histoire de l'hymne de la Ligue des Champions ?

Plus que jamais menacée par la création controversée d’une Superligue européenne, la coupe aux grandes oreilles reste la compétition mythique pour tous les amateurs du ballon rond. Grâce à l’intensité de ses matchs, au graal qu'elle représente et à son hymne, dont voici la super histoire.

À quoi reconnaît-on un classique ? À son impact sur toute une génération d'auditeurs ? Aux images qu'il renvoie aussitôt entendu ? À sa faculté à traverser les frontières et les décennies ? Sans doute un peu de tout ça, oui. Depuis 1992, l'hymne de la ligue des Champions, qui continue de faire chavirer les winners du monde entier, en est en tout cas l'un des exemples les plus parlants. Pourtant, comme dans n'importe quel film hollywoodien, tout aurait dû se passer autrement.

À l'origine, les membres de l'UEFA ne jurent que par We Are The Champions de Queen. C'est un tube. Une ode au dépassement. Le symbole de la réussite. Mais TEAM, l'agence de marketing engagée par l’organe du football continental, a d'autres envies, plus nobles, plus cérébrales, davantage tournées vers le classique. D'où la prise de contact avec Tony Britten, spécialisé dans les musiques de films et les jingles commerciaux. « Ils m'ont dit : "On ne veut pas seulement des solos, on veut un truc avec un chœur." Donc c'est ce que j'ai fait, se remémore l’Anglais, dans un entretien à So Foot. Je n'essayais pas de faire une œuvre d'art, j'étais concentré sur l'idée que la mélodie devait produire l'effet désiré. »

Au bout d'un mois à peine, le contrat est rempli. Il y a déjà ce déluge de cordes, censé favoriser l'emphase, cette montée crescendo piquée au Zadok The Priest de Friedrich Haendel, écrit en 1772, mais aussi ces paroles, simplistes et interprétées par le chœur de l’Academy of St Martin In The Fields dans les trois langues officielles de l'UEFA (l'anglais, l'allemand et le français) : « Ce sont les meilleures équipes / Une grande réunion / Les maîtres / Les meilleurs / Les grandes équipes / Les champions. »

Très théâtral, toujours à la limite de la grandiloquence tout en faisant preuve d’une grande sensibilité, l’hymne de la Ligue des Champions a également pour particularité de n’avoir jamais été commercialisé. Son ambition est simple : redorer le blason des clubs de foot, alors plombés par les dérives de l'hooliganisme, et servir de marketing sonore à la fameuse coupe aux grands oreilles. Celle qui est sur le point de perdre de sa superbe avec la création d'une Superligue. Celle qui fait frissonner les amateurs du ballon rond, tout excités d'entendre résonner cette mélodie avant chaque grand match européen.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS