Confirmé : le docu de Peter Jackson sur les Beatles sortira en septembre

Le réalisateur du « Seigneur des anneaux » s’est intéressé, comme Michael Lindsay-Hogg avant lui, à l’enregistrement du dernier album des Anglais : « Let It Be ». Mais contrairement au premier documentaire de 1970, celui-ci, intitulé « The Beatles: Get Back », compte montrer une image plus joyeuse des derniers moments des Fab Four en utilisant les rushs tournés à l'époque par Lindsay-Hogg pour « rétablir la vérité ».

I've Got A Feeling. Pour les Beatles, l’année 1970 est marquée par trois événements : la séparation du groupe, la sortie de leur douzième et dernier album « Let It Be » et la diffusion d’un documentaire réalisé par Michael Lindsay-Hogg. Ce dernier, qui doit documenter l’enregistrement d’un disque en « live », montre en réalité les tensions au sein du groupe qui mèneront au départ de John en septembre 1969 (mais annoncé plus tard à la presse). Avec les équipes de tournages toujours derrière eux et des sessions matinales en hiver alors qu’ils avaient plutôt l’habitude de bosser le soir et la nuit, le montage final du film expose clairement une ambiance de merde. Les Beatles manquent d’enthousiasme et passent pour des musiciens blasés plutôt qu’un groupe au sommet de son art. 

Mais 50 ans plus tard, Apple et Peter Jackson veulent rétablir « leur vérité ». C’est-à-dire prouver à tout le monde que tout n’était pas si terrible lors de cet enregistrement. Pour y arriver, le Néo-Zélandais s’est appuyé sur les 55 heures de rushs tournés en 1969. Selon les premières personnes qui ont vu le documentaire - présenté lors d’un événement spécial organisé par Universal en début d'année -, la nouvelle trame de The Beatles: Get Back n’aurait plus rien à avoir avec celle de 1970, et montrerait, en fait, une bonne ambiance et une atmosphère plus joyeuse. Un beau volte-face et un moyen pour Apple de redorer le blason des Beatles (pas sûr qu’il y en ait besoin mais bon).

Le documentaire intègre aussi des passages encore inédits, notamment les coulisses du dernier concert des Anglais sur le toit de l’immeuble d’Apple le 30 janvier 1969.

Voici comment ce nouveau documentaire est décrit : « Il est plus lumineux à la fois visuellement et spirituellement, avec de très nombreux plans des Beatles qui plaisantent, se moquent les uns des autres et chantent avec des accents idiots », peut-on lire sur le site Variety. Pour le côté lumineux, on ne doute pas une seconde que Peter Jackson, le maître d’œuvre derrière Pour Les Soldats Tombés (un doc réalisé pour le centenaire de la Première Guerre mondiale avec des archives d’époque colorisées), ait réussi à redonner vie aux Beatles. Par contre certains journalistes musicaux comme l’Américain Stephen Thomas Erlewine restent surpris par le changement d’ambiance entre les deux documentaires. 

Quoi qu’il en soit, Ringo Starr s’est dit content que le film ne montre pas que des moments de dispute puisque selon le batteur, il y avait beaucoup de joie. Quant à Paul McCartney, il a partagé l’info sur Twitter, comme pour valider le film. Après, savoir qui de Michael Lindsay-Hogg ou de Peter Jackson détient la vérité, ça, impossible de le savoir. 

Le film sortira le 4 septembre au cinéma aux États-Unis et au Canada. Il n'y pas encore d'informations concernant la date de sortie en France.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS