Censuré par Insta, Booba lance son propre réseau social

À celles et ceux qui ont pris au sérieux le Duc de Boulogne quand il rappait "qu'est-ce que j'vais faire de tout cet oseille ?", la réponse est peut-être là, dans YO2, un « réseau entre créateurs » disponible d’ici le printemps.

Ces derniers mois, le comportement de Booba n'est rien d'autre que celui d'un adolescent rebelle : il est en beef avec les anciens (Rohff), tacle à la gorge ses désormais ex-potes (Benash), se moque des “petits” (Squeezie et Mister V) et, quand un média choisit de le censurer (Instagram), il prend la tangente et décide de lancer son propre réseau social. En indépendant. C'est du moins ce qu'il a laissé entendre lors d'une discussion privée sur Twitter, précisant qu'une équipe travaille sur le projet, nommé YO2, depuis plus d'un an.

Si tout va bien, l’application devrait être active en mars, mais les plus curieux ont déjà pu la tester brièvement à Noël. On peut en rire. On peut aussi se dire que B2O est définitivement l'un des représentants les plus symboliques de la startup nation, lui qui a déjà lancé sa propre marque de streetwear (Ünkut), différents labels (Tallac Records, 92i), ainsi que sa propre marque de whisky (le D.U.C Triple Cask Whisky), son parfum (KoEptYs) et son média (OKLM).

Pour rappel, en 2015, son parcours de businessman faisait même l'objet d'un ouvrage, Supernovas : French Odyssey 1.1., distribué aux étudiants de Harvard. Comme quoi, Booba disait vrai quand, sur son premier album solo, il rappait : « J’suis venu marquer mon temps, malgré mon teint. »

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS