Booba, Lomepal, Orelsan... Pourquoi les rappeurs aiment-ils autant leurs mamies ?

Les rappeurs français n’oublient jamais de nous rappeler l’amour qu’ils ont pour leur mère, bien plus présente dans leur texte que le père. Mais depuis quelques années, c’est un autre membre de la famille qui vient s’introduire dans leur univers : la grand-mère, soit pour lui donner de l’amour, soit pour insulter celle des autres. Une véritable relation schizophrénique.

Les grands-mères ne sont pas mises à l’écart dans le rap français et elles sont même de plus en plus présentes. N’oublions pas que les rappeurs sont des êtres humains comme tout le monde : ils aiment leurs mamies.

Les gentils petits-fils.

Certains rappeurs ont une approche très tendre quand il s’agit de leur grand-mère. Orelsan en fait bien sûr partie. Sur la réédition de “La Fête est Finie”, il consacre un morceau entier à ses grands-parents intitulé… Mes Grands-Parents. Avant ça, il avait même fait chanter sa mamie sur l'un de ses morceaux. Iconique.

PLK a lui aussi fait un morceau pour sa mamie avec qui il vit depuis toujours. On y apprend que grâce à elle, le jeune rappeur a évité bien des problèmes avec les forces de l’ordre : “Pendant la perquis', tu m'faisais des clins d'œil, tout était caché, tu les as bien eus.” C’est aussi ça une grand-mère qui prend soin de son petit-fils. Lomepal a poussé le délire encore plus loin : “Jeannine”, prénom de sa mamie, est carrément devenu le nom de son dernier album. S’en suivra (encore) une réédition “Amina” qui est le prénom “qu'elle s'était choisi.” Le rappeur parisien est peut-être allé un peu loin sur ce coup-là.

Les méchants garçons.

Bon, d’accord, il n’y a pas toujours de l’affection quand les rappeurs français évoquent les séniors. PNL, qui revendiquent toujours haut et fort qu’ils sont “Que La Famille”, ont eux aussi vécu avec leur grand-mère. Pourtant aucune trace d’elle dans leurs morceaux. Comme on aurait pu s’en douter, leur utilisation des mamies est essentiellement liée à des grossièretés comme : “Nique la grand-mère aux 3assas (la police)” ou le classique “Président, ta grand-mère” sur le morceau Naha. Tout en sobriété.

Même Booba rappe “grand-mère tatouée sur les pectoraux” dans Tallac. Au cas où vous n’auriez pas bien scruté son torse, il s’est en effet bien fait tatouer sa mamie et ça c’est une vraie preuve d’amour. Il poursuit sa phrase en disant “Bite d’cco-Ro”... N’oublions pas que ça reste un morceau du Duc.

Il faut tout de même faire attention, il arrive parfois que les rappeurs parlent de leur copine ou de leur mère en utilisant le terme “mamie”. Le rap français ne finira jamais de nous surprendre.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS