Oliver Tree est-il l'artiste le plus couillu du moment ?

Le musicien américain, qui va sortir son premier album « Ugly Is Beautiful » le 17 juillet, prône l’autodérision et l’envie de tout faire lui-même.

Oliver Tree, c’est un jeune bien dans ses baskets qui a absolument tout compris aux codes des millennials. Depuis 2016, l’Américain de 27 ans, à la fois comique, musicien, chanteur, réalisateur et mème sur Internet (oui c’est devenu une catégorie à part entière) expose les différentes facettes de sa personnalité colorée. Avec sa musique, forcément. Mais aussi avec sa présence sur le world wide web et les réseaux sociaux. Ses pastilles humoristiques font des millions de vues, son style ne passe pas inaperçu (veste de ski 80’s rétro bien moche, jean hyper large, coupe au bol et lunette rouge) et le garçon finit par décrocher un contrat avec la maison de disque Atlantic. « J’essaie juste d’être un Justien Bieber moche », confie l’artiste à Vice.

Retour quelques années plus tôt.

Au collège, Oliver forme un groupe (Irony) puis devient DJ (il fait même la première partie de Skrillex) avant même d’être majeur. Il opte ensuite pour le nom de Tree et s'amuse à faire de la musique dans son coin. Il attire l’attention de Radiohead grâce à cette reprise magique de Karma Police. C’est en 2016, avec le tube When I’m Down, qu’il se fait repérer par Atlantic. À partir de là, le jeune homme enchaîne les singles et se met à tourner pour montrer sa bouille à toute l’Amérique. 

Oliver place l’un de ses sons, Movement, dans une pub pour l’Iphone X d’Apple et se retrouve même sur un morceau du rappeur français Lorenzo (Pumpidud). L’Américain a aussi l’habitude d’écrire, de produire et de diriger ses clips. Touche-à-tout, il peaufine aussi bien sa musique, très mainstream, que son image en ligne, calculée aux millimètres près.

C’est à partir du moment où ses chansons commencent à bien marcher qu’il va créer son personnage. Sur Vines, il poste des vidéos où il joue « Turbo », un mec de 32 ans qui vend de l’ecstasy aux plus jeunes lors de raves. Il a aussi mis en ligne un faux documentaire sur l’une de ses tournées dans lequel on le voit arriver sur scène en trottinette (et tomber) et se disputer avec ses équipes. Un faux épisode de MTV Cribs (Ma Maison de Star en V.F), une émission qui cartonnait dans les années 2000 sur la chaîne américaine.Une vidéo de lui sur une mini-moto. Plusieurs en train de faire de la trottinette. Bref, son image est centrale, et le jeune homme est également devenu un mème sur le net.

Sa communication, à la fois satirique, drôle et dans l’ère du temps, lui permet d’attirer l’attention, et de mettre aussi en lumière sa musique, intimement liée à sa (fausse) personnalité sur le web. Il restera un mystère, mais peut-être que quelques indices pour le percer se cacheront dans son premier album prévu pour le 17 juillet ? 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS