Travis Scott et McDonalds : histoire d'une collaboration XXL

Les rumeurs disaient vrai, le rappeur a maintenant un menu à son nom dispo dans (presque) tous les McDo américains. Retour sur une collaboration plus qu’inattendue entre deux monstres de la culture américaine.

Il y a de quoi créer un buzz fou. Ce sont d’abord des fuites de la part d’employés de la franchise américaine qui ont propagé l’info au grand public à partir du 11 août, avant que celle-ci soit officialisée par les principaux concernés le 3 septembre.

C’est la première fois qu’une célébrité a son nom sur un menu McDonald’s depuis Michael Jordan en 1992 et son “McJordan Meal”. Le “Travis Scott Meal” contient le fameux Quarter Pounder, avec du bacon et de la salade en plus, des frites et un Sprite pour la modique somme de six dollars (sept à New-York parce que… c’est New-York).

Dans un communiqué, le directeur marketing de McDonald's USA explique que “Travis est un vrai fan de notre enseigne, il a grandi en se rendant dans nos restaurants à Houston, sans parler du fait que c’est l’un des plus grands musiciens et icônes culturelles au monde”. Rien que ça. D’après GQ, le 8 septembre, jour de sortie de la collab, les McDonald's américains, généralement loin d'être bondés le mardi, ont été envahis pour leur Travis Scott Meal.

Mais qu’est-ce que ce menu a de spécial ? Rien, à première vue. La communication est la clé de cette collaboration : vous pouvez simplement dévorer la même chose que Travis Scott ! Selon lui, ils ont réussi à “fusionner deux mondes iconiques”. Le rappeur a l'une des plus grosses bases fan aux States, et si ses fidèles se sont empressés de télécharger Fortnite pour voir son concert virtuel, ou d’acheter ses céréales Reese’s Puffs, ils vont évidemment dévaliser les McDonald’s de leur quartier. Gros coup de leur campagne marketing, l’arrivée de Travis en Ferrari au premier McDo jamais ouvert, à San Bernardino.

L’association Travis Scott/McDo ne s’arrête pas à un menu. L’originaire de Houston en a profité pour balancer une collection de fringues à l’image du géant du fast-food en partenariat avec Cactus Jack, sa marque. On y retrouve t-shirts, sweats, jeans (jusqu’à 300 balles) et même un oreiller nuggets pour 90 dollars. Sérieusement, qui va vraiment acheter ça ? Ses fans, encore et toujours… Jacques Webster a très bien compris qu’ils le suivront quoi qu’il arrive et il en profite pour capitaliser sur tout ce qu’il peut.

Les rappeurs français n’ont pas attendu de se faire proposer un partenariat par une grosse enseigne de fast-food. Niska, Youssoupha et Mokobé ont chacun ouvert leur propre restaurant. Ce dernier avait même affirmé au Parisien : “Le tacos, c’est l’avenir.” Visionnaire. On attend maintenant impatiemment que Quick offre un partenariat à Jul.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS