Pourquoi il faudra compter sur Julien Granel en 2020

Le jeune Français de 24 ans, qui a notamment fait les premières parties d’Angèle, vient de sortir un nouvel EP intitulé « Bagarre Bagarre », le premier sur le label Wagram.

Jusqu’ici, tout va bien. La vie semble épargner Julien Granel, jeune artiste français originaire des Landes, des tracas et des soucis. Celui qui a commencé la musique tôt, à l’âge de 6 ans, et qui faisait des concerts dans sa chambre pour ses parents, a tout de suite su qu’avec son bac en poche, il allait essayer de devenir musicien.

Un jour à Bordeaux, dans un appartement, il fait la rencontre d’une jeune Belge encore méconnue : Angèle. Ils accrochent bien, font des petits concerts ensemble où se pointent 20 quidams qui ne s’imaginent pas encore que les deux vont quelques années plus tard s’ambiancer sur scène devant 20 000 personnes et faire des tournées à guichets fermés. 

De son côté, Julien, moustache et style de millénnial, bosse sur sa musique, ouvertement pop. Après avoir écouté Bashung ou Daho, il décide de chanter en français. Il s’inspire de Phoenix ou de Sébastien Tellier mais aussi des Américains, Tyler, The Creator en tête, pour essayer de se façonner une image. Un Style. Tant Que Le Soleil Brille en 2017, puis La Mer à Boire l’année suivante, Danse Encore en 2019. Au compte-goutte, il dévoile son univers, tiraillé entre l’envie de faire comme les artistes du moment en haut de l’affiche (Roméo Elvis, Lomepal, etc.) et une pop plus électro où les synthés ont une place plus importante (il a été formé au piano classique). C’est donc un mélange des deux que Julien décide de faire mijoter. 

En 2019, Angèle le rappelle pour lui proposer de faire ses premières parties sur sa tournée. Une aubaine, puisque la Belge remplit des salles où des adolescentes côtoient des jeunes cadres et des pères de famille. Julien en profite pour montrer de quoi il est capable, et même devant 20 000 personnes, ne flanche pas. Il faut dire que depuis ses 15 ans, Julien monte sur scène, que ce soit avec son premier groupe au lycée puis en solo. 

Entre-temps, Julien a trouvé son manager lors d’une soirée de projection du film Valérian et la Cité des mille planètes de Luc Besson où il faisait un DJ mix. Là encore, l’histoire d’une rencontre qui l’amène aux portes d’Universal où Julien signe un premier contrat.

C’est maintenant sur Wagram qu'il sort son nouvel EP baptisé « Bagarre Bagarre », composé de cinq morceaux qui « racontent son histoire ». Il y a notamment le morceau éponyme « qui parle de l’ouverture d’esprit et du fait d’avoir été confronté au manque d’ouverture d’esprit des gens, et de rebondir. Tu vois, c’est un peu comme dans une bagarre, mener ce combat de rester soi-même, de totalement se détacher du regard et du jugement des autres, et de s’ouvrir à la diversité », explique-t-il dans cette interview. Si Julien Granel continue de ne pas brûler trop vite les étapes, les portes du succès pourront continuer de s'entrouvrir.

Pour retracer le fil avec Julien, il faut donc écouter les quatre autres morceaux juste en bas. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS