« M.F.C. », le nouveau clip de Pone en exclu

Poursuites, fumigènes et gueules de flics : oui, le nouveau clip de Pone est bien une histoire de football de 3ème division.

Le morceau est extrait du nouvel album de Pone. Il s’appelle M.F.C., pour « Ménilmontant Football Club » et Leo Ks, co-réalisateur du clip avec Jo Vuk, a mouillé le maillot pour lui réaliser une vidéo taillée pour les stades, faite de poursuite policières et de querelles de supporters. Pourquoi ? Quel est le rapport ? On lui a demandé. La réponse est juste en dessous.

Comment est venu le lien entre ce morceau et le football ?

Leo Ks : On avait déjà un scénario de clip et c’est Pone qui m’a laissé choisir un titre pour le tourner. Carte blanche ! Il a même renommé le morceau M.F.C. d’après ce club de quartier. Dès le départ, on voulait parler de foot amateur. C’est peu connu en France alors qu’en Italie ou en Grèce le phénomène est géant. Le script a été écrit pendant l’été, à la fin de l’Euro et de tout son barnum marketing. On avait qu’une chose en tête : montrer un club minuscule avec de grandes revendications sociales. Le M.F.C. est un club de 3ème division (district 93). Quand il joue le dimanche sous la pluie, il y a 100 personnes qui viennent. Ils sont hyper soudés et je savais qu’esthétiquement ça allait marcher. Leurs effets pyrotechniques donnent un truc à la caméra.

nnoman
© NnoMan

Pone est très parisien, il parle beaucoup de son 18ème arrondissement. C’est un clip « fait par les Parisiens pour les Parisiens » ?

Leo Ks : Pikloo, le premier rôle du mec qui est poursuivi au départ, est un vrai joueur du M.F.C. et ça été tourné dans le quartier de Ménilmontant, d’où vient Pone. Pour le match, on est allés aux Lilas. Et le reste, toute l’équipe technique, les acteurs, les joueurs et les supporters : ce sont tous des amis qui jouent leur propre rôle. Il n’y a que pour les policiers où on a dû chercher des gueules parmi les gens qu’on connaissait. C’est comme ça que Nicolas Duvauchelle – un ami de Pone – a accepté de jouer un agent.

Il y a une tension entre la police et les supporters dans ces images. À quel point ce scénario est inspiré du vécu pour Pone et toi ?

Leo Ks : Moi j’ai été supporter, je suis un lointain abonné du virage Auteuil. On a écrit notre script deux mois après la mort d’Adama Traoré et c’est vrai qu’on ne sait pas pourquoi notre personnage est poursuivi par les flics. Je viens justement de voir des agents arrêter et contrôler un type parce qu’il courrait. Mais il courrait parce qu’il allait manquer son bus.

Le premier album de DJ Pone, « Radiant », est sorti le 21 octobre sur son propre label Ponar.

costas-kekemenis2
© Costas Kekemenis

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS