L'Impératrice part en tournée mondiale (virtuelle) et lâche un inédit

Une jolie idée qui prend forme dès ce soir, qui s’étalera sur neuf dates aux quatre coins de la planète et qui permettra au collectif français de dévoiler différents inédits.

Il aura fallu un album, « Matahari » en 2018, pour faire de ce groupe l’un des plus populaires et l’un des plus essentiels de la nouvelle scène française. Que l'on soit fan ou non de cette disco 2.0, le constat est en effet implacable : L'Impératrice est sans aucun doute l'un des collectifs français les plus à même de traverser les frontières ; ce n'est finalement pas pour rien s'ils étaient censés se produire à Coachella en avril dernier.

Alors, faute d'avoir pu fouler le continent américain, Flore Benguigui et ses amis ont eu une idée. Géniale, l'idée : proposer une tournée virtuelle mondiale et visible uniquement dans certaines parties du monde. Soit Mexico, New York, Los Angeles, Montréal, Londres, Bruxelles, Amsterdam, Berlin et, bien sûr, Paris.

L’objectif, ils tiennent à le préciser, n’est pas de proposer de simples « concerts à la maison », comme ça a pu être le cas pendant le confinement. Mais bien d'envisager ces différentes dates de façon professionnelle, avec tout ce qui compose une véritable tournée en temps normal : un event Facebook, de l’affichage sauvage, une billetterie (soit 1000 tickets par soir), une première partie assurée par un artiste local et, surtout, de nouveaux titres dévoilés en exclusivité. À l’image de Voodoo, issu d’une session Ferber, qui témoigne de l’ambition de L’Impératrice, et d'une réalisation pointilleuse, à laquelle les Français promettent de rester fidèles afin de faire de ces live streaming des concerts exigeants.

Crédits photo : Gabrielle Riouah.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS