Grâce à Manu Crooks, le rap australien se porte très bien

Originaire du Ghana, le rappeur installé en Australie depuis l’âge de 12 ans explose à l’international. Et il espère réussir à mettre son pays sur la carte du rap.

En boucle. Pour beaucoup, l’Australie se résume à AC/DC, INXS et Tame Impala (et à Crowded House et son tube incroyable Don’t Dream It’s Over). Mais il y a un artiste en particulier qui agite la sphère du rap dans le monde entier, et c’est Manu Crooks.

L’Australien d’origine ghanéenne a commencé à faire parler de lui en 2016 avec des morceaux comme Everyday et Blowin’ Up sur lequel il sample la chanson culte Free d’Ultra Naté. De là, sa carrière débute et très vite un premier EP baptisé « Mood Forever » débarque. Les radios, de Triple J dans son pays à Zane Lowe en Nouvelle-Zéland, passent ses sons en boucle, inspirés de la trap d’Atlanta. Mais son style ne peut être réduit à ce genre et oscille entre des sonorités plus vaporeuses, mélancoliques et aériennes. 

L'année du rap en Australie. Basé à Sydney, Manu Crooks, 26 ans, fait tout lui-même avec l’aide de ses producteurs préférés et contrôle la qualité de ses sorties. Il a d’ailleurs tout appris seul, « mais personne ne peut t’apprendre à être créatif », raconte le rappeur dans une interview. Grâce à son côté perfectionniste, et sans brûler les étapes en voulant aller trop vite, Emmanuel Adu de son vrai nom joue désormais dans la cour des grands, aux côtés de Rejjie Snow, ASAP Ferg, Stormzy ou encore YG. 

Il réussit surtout à donner de la visibilité au rap australien, longtemps à la traîne derrière les USA et l’Europe, avec l’appui d’artistes comme Kwame, Tkay Maidza ou Miiesha. Résultat : en 2020, Spotify va mettre plus de rappeurs australiens en avant dans sa playlist A1 Hip-Hop, suivie par preque 300 000 personnes. Même si le rock domine toujours en Australie, le rap a justement l’avenir devant lui pour avancer sereinement et sans pression. Il n’y a pas de raison que ce style ne réussisse pas à percer comme il l’a fait en France ou aux États-Unis.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS