Joint, pénis et Led Zep : l'histoire de la pochette du "Licenced to III" des Beastie Boys

En 1986, les Beastie Boys balancent leur tout premier album “Licensed To Ill”. Sur la pochette du disque, on retrouve un dessin représentant l’arrière d’un avion, avec pas mal d'éléments comiques. Voici ce qui se cache derrière la pochette du premier album de rap à avoir pris la tête des charts.

Quoi de mieux pour symboliser la vie de rockstar qu’un bon gros jet privé ? C’est l’idée qu’ont eue les Beastie Boys et Rick Rubin, alors producteur du groupe, pour la pochette de “Licensed To Ill”. L’avion qui a servi de modèle est un Boeing 720, baptisé "Starship", et utilisé par plusieurs grands groupes de rock, principalement par Led Zeppelin durant les seventies. L'idée d'utiliser cet engin pour la pochette a germé dans la tête de Rick Rubin. Déjà parce qu'on retrouve des samples de Led Zep dans l'album (sur plusieurs morceaux comme Rhymin & Stealin ou She's Crafty). Mais aussi parce qu'à l'époque, Rick venait de lire une biographie des Anglais. "Dans le livre, il y a une photo de leur jet privé et l'idée de cette couverture est venue de là. Les Beastie Boys n'étaient qu'une bande de petits gars et je voulais qu’ils aient un jet.", raconte le producteur dans le livre 100 best Album Covers.

Pour réaliser la pochette, l’équipe des Beastie Boys fait appel au dessinateur World B Omes en lui expliquant le concept. Il s’est donc inspiré du fameux Starship, mais aussi de plusieurs Boeing 720 pour arriver à illustrer cette cover. Le logo des Beastie Boys, totalement inspiré de celui d’Harley Davidson, est présent sur la queue de l’avion. World B Omes a uniquement utilisé des crayons de couleur solubles pour arriver à une forme hybride entre la peinture et le dessin.

La volonté du groupe était donc d’utiliser l’avion comme symbole de réussite, mais aussi de drame. C’est pourquoi ils ont décidé de faire une double pochette pour la version physique. Lorsque l’arrière du vinyle est déplié, on découvre le devant de l’avion… écrasé sur une montagne. C’est alors que plusieurs idées sont nées dans la tête des fans des Beastie Boys sur un éventuel message caché sur “Licensed To Ill”.

Rapidement, la première théorie un peu fumeuse apparaît : cet avion représenterait en réalité un gros joint. Lorsque l’on regarde comment ce jet est écrasé, sa forme fait étrangement penser à un gros pétard dans un cendrier. D’autant plus que les Beastie Boys ont toujours basé leur musique sur un humour bien à eux, à l’image de leur tube (You Gotta) Fight For Your Right (To Party). Malheureusement pour les fans complotistes, cette supposition a été réfutée par World B Omes pour le magazine Juxtapoz : "Ça n'a jamais été mon intention de représenter un joint, c’est absurde.

Selon Rick Rubin (encore lui), si l’on pointe l’arrière de l’avion vers le bas, il représente également un pénis avec des poils pubiens. Drôle de théorie, mais si l’on se penche sur l’immatriculation du jet (3MTA3) et qu’on la lit à l’envers, cela donne : EAT ME. Tout d’un coup, l’hypothèse de Rubin semble tout de suite moins loufoque...

Eminem, le Rap God en personne, a tenu à rendre hommage au premier album du groupe en s'inspirant de cette pochette pour son album “Kamikaze” sorti en 2018. De quoi définitivement implanter les Beastie Boys dans l’histoire, tout comme leur avion qui s’est planté dans une montagne.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS