Dans le bureau de John Legend

À l'occasion de la sortie de son cinquième album « Darkness & Light », Jack a mené l'enquête et a fini par coincer le crooner R'n'B dans le salon d'un palace parisien. Voici le procès verbal de notre interrogatoire.

« Il y a beaucoup de noirceur et d’incertitude dans le monde actuel et les chansons de cet album essayent de naviguer à travers cette noirceur pour retrouver la lumière. » Voilà ce que nous confesse d’entrée de jeu un John Legend en sportswear noir et blanc, soit les mêmes tons hivernaux de la pochette de « Darkness & Light ».

Des feats et une défaite. Plus sombre que d’habitude, ce cinquième album accueille les featurings attendus de Chance the Rapper et Miguel, mais aussi la collaboration à l’écriture de Tobias Jesso Jr., le songwriter orfèvre du beau mais dépressif « Goon » paru l’an dernier. « Darkness & Light » reflète également une grise année 2016 conclue par une mauvaise surprise électorale : après avoir eu son rond de serviette à la Maison Blanche, l’habitué des soirées musicales des Obama redoute l’arrivée de Donald Trump au pouvoir. « Personne ne s’attendait à la victoire de Trump et Hillary Clinton a bien eu ses trois millions de voix d’avance, comme l’avaient prédit les sondages. La vision et les projets de Trump vont dans le mauvais sens de l’histoire. Il compte sur la division et la haine et il va falloir être très vigilant… »

Une comédie musicale. Malgré sa déception perceptible, le crooner R’n’B s’apprête à vivre une nouvelle année bien remplie. Sa participation remarquée en tant qu’acteur-chanteur à La La Land, la comédie musicale de Damien Chazelle (Whiplash) qui raflera sûrement tout aux prochains Oscars, devrait lui ouvrir en grand les portes d’Hollywood : « Je joue le rôle du leader d’un groupe pop qui tente de convaincre le personnage principal, interprété par Ryan Gosling, de jouer une musique plus commerciale. Dans ce film, je suis un vrai vendu, aha ! »

Et un match de basket… En plus d’une nouvelle tournée mondiale qui passera par la France, le fan des Cavs, l’équipe de basket-ball de Cleveland, se retrouvera le 19 février sur le parquet avec un show à la mi-temps de la finale du All-Star Game de la NBA à La Nouvelle-Orléans. John Legend sera en pleine lumière en 2017, une année qui s’annonce déjà riche en rebondissements.

John Legend « Darkness & Light » (Columbia/Sony Music)

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS