100% écolo, ce vinyle est fabriqué avec les déchets plastiques issus des océans

Les bénéfices de la vente du vinyle, qui se joue parfaitement bien, seront reversés à une association.

Coloré. C’est une idée qu’aurait pu avoir Bono, l’homme qui veut sauver la planète. Mais cette initiative a vu le jour sur les côtes de Cornouailles dans le sud-ouest de l’Angleterre. C'est une collaboration entre une brasserie (Sharps), les artistes Keyvnor et Nick Mulvey ainsi que le label londonien Mercury KX. Ensemble, ils ont fabriqué 105 vinyles à base de déchets plastiques récupérés sur les plages et recyclés en 33 tours. Baptisé « Ocean Vinyl », le disque est translucide afin de voir la pollution à travers. Quant à la musique, il s'agit de celle du chanteur folk Nick Mulvey qui s'est inspiré... des sons de l'océan pour composer. 

Doublement écolo. Cette région de l’Angleterre est très attachée à l’océan et à la préservation de celui-ci. « La culture de Cornouailles s’est construite autour de l’océan, qu’ils s’agissent de fruits de mer, du surf ou même de notre propre bière Atlantic », explique James Nicholls de la brasserie Sharps. Le fait de nettoyer les plages pour créer un disque rentre parfaitement dans cet état d’esprit.

Les 105 vinyles sont déjà tous vendus, mais comme il y aurait, selon une étude de Ocean Cleanup, 1800 milliards de déchets plastiques qui polluent les océans, autant dire qu’ils ne manqueront pas de matières premières pour presser d’autres vinyles. Les bénéfices de la vente du disque et des écoutes en streaming seront reversées à Surfers Against Sewage, une ONG engagée pour la protection des côtes britanniques. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS