Qui sont les héritiers de John Lennon ?

Nombreux sont les artistes à avoir été influencés par les Beatles, et à fortiori par John Lennon. Mais voici 5 musiciens qui doivent (presque) tout à l’ancien Fab Four.

Le plus évident : Liam Gallagher. « John Lennon représente tout pour moi ». Cette phrase, prononcée par Liam en 2012 lors d’une interview pour le NME, n’est pas surprenante. Le Mancunien a passé sa carrière à imiter l’ancien Beatles, notamment son style (coupe de cheveux et lunettes rondes), et à reprendre des titres des Fab Four. « Je ne dirais pas qu’il est un meilleur songwriter que Paul. Ils sont tous les deux géniaux mais différents. Mais j’ai une préférence pour les chansons de Lennon, qui sont plus belles et plus folles. »

Le plus malin : Kevin Parker. Si Tame Impala s’est récemment tourné vers un son plus électronique, à ses débuts, les guitares, les riffs et la batterie prenaient le dessus. La voix de Kevin Parker a longtemps été comparée à celle de John Lennon, à juste titre. Plusieurs morceaux, notamment issus de leur premier EP, mais aussi Mind Mischief, Lucidity ou encore Feels Like We Only Go Backwards (réécouter #9 Dream de Lennon par exemple pour voir les similitudes) font penser à John. Ce n’est pas pour rien qu’il a récemment repris Jealous Guy seul dans son lit pour les 80 ans de l’artiste. 

Le plus rock : Ty Segall. Si l’Américain a officiellement déclaré sa flamme à John en reprenant sa chanson Isolation pour un album de reprises (« Fudge Sandwich » en 2018), l’influence du musicien est présente. Sinon, pourquoi y aurait-il une page reddit intitulée « I was playing Ty Segall and my Dad asked me if it was John Lennon » ? Sans blaguer, sur certains morceaux, la comparaison est évidente, comme le titre Manipulator, Comme Outside ou encore Inside Your Heart.

Pour la blague : Mac DeMarco. Est-ce qu’une chanson comme Hold On de Lennon sur « Plastic Ono Band » aurait pu se retrouver sur « Another One » de Mac DeMarco ? La balance penche pour le oui. 

L’oublié : Tobias Jesso Jr. Quand l’Américain a sorti son unique album en 2015 (« Goon »), les fantômes de John Lennon (mais aussi de Harry Nilsson ou Randy Newman) on ressurgit aux yeux de tous. Sur des ballades intimistes, l’esprit de morceaux comme Isolation, God, Mind Games ou encore How! est là, quelque part dans l'atmosphère.

Le plus subtil : Eels. Pour le musicien américain, l'album « Plastic Ono Band » a été l'un de ses premiers albums (c'était son préféré quand il avait 10 ans). Fatalement, John Lennon a eu une influence majeure sur sa manière de composer, surtout sur le disque « The Cautionary Tales of Mark Oliver Everett » sorti en 2014. L'homme a aussi repris la chanson I'm a Loser des Beatles composée par... John Lennon, bien évidemment. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS