Officiel : Snoop Dogg devient l'un des gros patrons du label Def Jam

Alors qu'en France Booba prend difficilement sa retraite en tentant de lancer des rappeurs qui pourraient être ses enfants, de l'autre côté de l'Atlantique, le plus célèbre des fumeurs de joints vient de devenir le consultant exécutif créatif et stratégique de l'un des labels les plus emblématiques du rap. Deux salles, deux ambiances.

L'une des célèbres chansons du groupe de rock anglais The Verve disait que "the drugs don't work". C'est évidemment vrai pour le commun des mortels, mais pas pour Snoop Dogg. A 49 ans, et après avoir fumé comme deux Bob Marley, voici qu'il devient à 49 ans le conseiller stratégique principal de Def Jam, le mythique label cofondé par Rick Rubin et à qui l'on doit notamment Public Enemy, LL Cool J, les Beastie Boys ou Frank Ocean. A ce stade, ce n'est plus une reconversion, c'est une consécration.


La mission de Snoop chez Def Jam, ce sera de booster le développement créatif du label (en clair : faire décoller les ventes), mais aussi apporter son expérience et sa créativité pour la production de clips, d'émissions de télé et même de jeux vidéo. A ceux qui croient que le poste est trop grand pour lui, on rappellera que le rappeur a diversifier son business depuis de nombreuses années et investi dans le celui du cannabis (logique), du bitcoin et plus récemment, du NFT (ces objets digitaux vendus aux enchères). Autrement dit : Lion semble carrément être l'homme de la situation, sachant qu'on lui doit 19 albums et 30 millions d'albums vendus depuis ses débuts. 

"Snoop a une véritable passion pour le label et la culture, et nous sommes tous ravis que Snoop rejoigne la famille Def Jam" ont déclaré les responsables du label. Snoop, de son côté, a rajouté : "vous vous demandez peut-être pourquoi  j'ai décidé de collaborer si tard dans ma carrière avec Def Jam Records. Laissez-moi vous dire : en tant que gamin, puis jeune rappeur, Def Jam Records c'était le Saint Graal du hip hop. C'était le label dont tous les artistes parlaient, l'endroit où sortait la vraie bonne musique. [...] Ils étaient branchés, ils faisaient des jeux vidéo, des comédies. Ils ont fait toutes sortes de conneries dont je voulais faire partie". Si ça, c'est pas une déclaration d'amour...

Ne lui reste maintenant plus qu'à passer à l'action pour relancer le label vieux de 37 ans. En attendant, on se quitte avec l'histoire de la pochette de son disque le plus connu, et on vous balance, sympa, cette vidéo de Snoop faisant écouter du Bob Marley à son petit-fils (oui, oui, son petit-fils).

Crédit photo Une : Rodrigo Ferrari

A lire aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS