Roméo Elvis recalé chez Lacoste parce qu'il fait... du rap

Délit de sale gueule pour le rappeur bruxellois : la marque au crocodile aurait visiblement une dent contre lui. C’est ce qu’il a affirmé via son compte Twitter.

Racisme du textile. Tout est parti, la semaine dernière, d’un Tweet sur le compte de Roméo Elvis. À ses fans qui croient que l’auteur de « Morale 2luxe » serait fringué gratos par sa marque favorite, lui se fend spontanément d’une réponse qui met le feu aux poudres : « Ah parce que vous pensez vraiment que Lacoste me file des sapes en fait ? Non ça serait trop facile... » La raison de ce refus de sponsoring ? Roméo Elvis fait du rap. C’est du moins l’explication donnée par le principal intéressé pourtant souvent habillé de la tête aux pieds en Lacoste, une « super marque de qualité, agréable à porter » comme il l’expliquait encore à 20 minutes en février dernier.

Pas accosté. S’il est impossible de vérifier si Lacoste a réellement refusé la collab’ pour cette raison, on a tout de même du mal à comprendre pourquoi Roméo Elvis mentirait. Actuellement au sommet des classements dans son pays (il a rempli l’Ancienne Belgique en seulement quinze minutes) et en France (où il vient de d’obtenir un Disque d’Or avec 50 000 ventes cumulées pour « Morale 2 » et « Morale 2luxe »), le frère d’Angèle n’a plus grand-chose à perdre.

Des contre-exemples. Ce fait divers avec Lacoste, qui n’a pas encore donné d’explication claire, vient pourtant souligner qu’à l’inverse, tout n’est pas encore gagné pour le genre musical le plus populaire ; et ce même si des marques comme Adidas semblent avoir depuis longtemps jeté leur dévolu sur les rappeurs. La première fois, c’était en 1986 après que Run DMC a publié son titre My Adidas qui allait lui valoir un partenariat juteux à un million de dollars. Par la suite, la marque à trois bandes confirme son amour avec des collaborations avec Stormzy, Kanye West et plus récemment, en France, MHD ou S.Pri Noir.

Un seul conseil pour Roméo Elvis : arrêter de porter du croco et créer sa propre marque, comme Booba, Kanye West, Nekfeu ou son confrère Stromae, qui cartonne avec Mosaert. Ce serait une bonne morale à cette histoire, pas vraiment deluxe.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS