Qui es-tu Terence, jeune rappeur nantais qui veut casser internet ?

Le rap francophone n'a jamais été aussi éclaté géographiquement, et le MC Nantais Terrain le prouve à chacun de ses freestyle dédié aux différentes capitales européennes. En attendant l'album, prévu d'ici l'été.

Ambition. En octobre 2014, le journal Ouest France titrait : « Terence, un jeune rappeur qui veut devenir grand ». Presque quatre plus tard, on ne va pas se mentir, le MC nantais reste encore un secret bien gardé. Mais sa passion, elle, reste intacte et tellement brûlante qu’elle lui permet aujourd’hui de revenir avec un nouveau projet, clairement plus ambitieux sa première mixtape (« MotSad ») : « Opale », un premier album album à paraître d’ici l’été que Terence envisage comme « une carte de visite pour rentrer dans ce putain de rap jeu. »

Et de préciser : « Je me livre dans un morceau, je turn up tout dans un autre. Aucun des morceaux ne se ressemblent, mais le tout forme une entité qui ne peux exister si un des morceaux disparait. Il y a vraiment une idée principale qui règne dans tous les titres, mais je ne l'exprime pas avec le même vocabulaire, chaque morceau a vraiment une approche différente. »

Sans frontières. Pour promouvoir « Opale » comme il se doit, Terence Plantet, qui a commencé le rap à 15 ans sous le pseudonyme Terence RB, a eu une idée de génie : proposer des freestyles tournés dans les capitales européennes. Après Londres, et en attendant Rome, c’est au tour de Berlin de trouver une résonance dans le phrasé habile de ce jeune nantais. Dont les ambitions semblent assez claires : « La ligne directrice, c'est niquer des mères, point final. »

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS