Que sait-on vraiment sur l'album « QALF » de Damso ?

Après plusieurs featurings avec Orelsan, Nekfeu, Dadju et Hamza, le rappeur bruxellois devrait faire son grand retour en 2020 avec cette mixtape... annoncée depuis 2015.

« QALF » devait être l'un des évènements de la fin d'année dernière, malheureusement repoussé suite aux soucis de santé de la mère de Damso. Alors, forcément, c'est annoncé comme l'évènement rap de 2020. À coup sûr : mi-janvier, Dolfa, le producteur du Dems, affirmait que la sortie de la mixtape était imminente. Avant d'ajouter : « Vous ne serez pas déçu…#CroyezEnLaToutePuissance. » Un hashtag qui n'est pas sans rappeler les paroles de Kobo et qui pourrait donc annoncer une collaboration entre les deux rappeurs de Bruxelles.

Déçus, il semble pourtant que de nombreux fans l'aient été à l'écoute d’OEveillé, titre inédit révélé par Damso après des heures de mixage en direct du mythique studio ICP de Bruxelles et un teasing un rien forceur. Trop complexe, pas assez immédiat, le morceau, produit par Prinzly et enregistré en une seule prise, reste malgré tout fidèle à l'esthétique de Damso, notamment dans cette faculté à créer plusieurs morceaux en un (coucou Mosaïque solitaire !) et ce goût pour les textes où des questions métaphysiques et spirituelles tutoient des propos qui sentent le sexe et la luxure.

Si rien n'indique qu'OEveillé figurera au sein du tracklisting de « QALF » (pour « Qui Aime Like Follow »), on sait malgré tout que Damso bosse sur ce projet depuis plusieurs années : en 2015, soit un an avant la sortie de son premier album (« Batterie faible »), le Belge teasait ce projet à la fin de Comment faire un tube. « Qui m'aime me like ou me follow, Damso, septembre, QALF », rappait-il alors. Cinq ans plus tard, on l'attend toujours... Pourquoi ? Certains disent que Damso attendait que son contrat avec le label de Booba (92i) se termine. D'autres qu'il aime simplement faire monter la pression, au point d'évoquer la sortie de cette mixtape dans God Bless, morceau partagé avec Hamza fin 2019, et de dévoiler quelques extraits inédits sur les réseaux sociaux.

Dans tous les cas, le Dems joue avec nos nerfs. Si bien que l'on serait tenté de lui rétorquer sa punchline, extraite de Baltringue : « Dis-moi la vérité, rien que la vérité, j'veux être au courant, pas rassuré. »

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS