Pour les fans du Grateful Dead, il y a ces Nike collector avec une poche pour la weed

Ladite poche se situe dans la languette et, connaissant le groupe, amateur à ses débuts de substances illicites, elle ne sert pas à y mettre ses clefs.

En 1973, les Grateful Dead, pionniers du rock psyché, sortent le live « History of the Grateful Dead, Volume 1 (Bear’s Choice) ». Sur le dos de la pochette, et pour la première fois, on peut y voir un ours qui danse, une référence à Owsley Stanley, le producteur de l’album et aussi chimiste underground (LSD, méthamphétamine, etc.) que l’on surnomme « Bear ». C’est lui qui invente la technique du « Wall of sound » (avec l'aide de Phil Spector, évidemment) qui permet d’enregistrer les live du groupe en bonne qualité. Bref, sans lui, les Grateful Dead n’auraient peut-être pas eu la même carrière. Une paire de Nike rend hommage à la formation américaine ainsi qu’à ce producteur drogué. 

La marque a dévoilé trois coloris pour cette paire de Nike SB Dunk Low (jaune, orange et vert). Ses atouts : de la fausse fourrure (après tout, pour l’été, c’est parfait), un revêtement en daim, un ours sur l’étiquette et une poche à zip cachée à l’intérieur de la languette pour y cacher quelque chose de précieux. On vous laisse le choix d’y mettre ce que vous voulez. 

La paire vaut 110 euros et est disponible en ligne à partir du 24 juillet. Plus d'infos ici.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS