Orties, c’est fini

Sans vouloir vous tirer les larmes, c’était un des meilleurs groupes de rap ghetto-goth de ce pays. Le seul en fait.

Sexe. Elles auront affronté les haters, les labels et les mâles bas de plafond de l’industrie avec leur son sexy, artificiel et glacial. Elles devaient produire leur prochain disque avec le producteur Mirwais Stass, succédant ainsi à Madonna et Yas. Mais non. On ne sait pas pourquoi, les deux frangines Antha et Kincy lâchent l’affaire.

Drogue. Leur seul album studio, « Sextape », est sorti en 2013. Si le titre faisait un pied de nez aux trolls restés bloqués sur leur Plus Putes que toutes les Putes, le disque entier était drôle, plein de poudre blanche, de paillettes, de confettis, de soirées qui commencent dans l’Essonne et finissent à Paris – le tube Paris pourri n’avait-il pas fait la liaison avec Mirwais, l’ancien Taxi Girl ?

Horreur. Ensemble, les trois auront eu le temps de sortir Sexedroguehorreur, produit par Kincy et arrangé par Mirwais. Le genre de morceau qui en scandalisait certains, en réveillait d’autres, mais n’épargnait personne. Un titre qui vous faisait vous demander : « Qu’est-ce que c’est que ce truc ? » Un morceau clivant. Un peu comme tout ce qu’elles avaient pu produire auparavant et comme ce que, on l’espère vraiment, elles continueront à faire.

Danke, le bruit des tanks
Un cœur de pierre, un peu sans cœur j’suis devenue stronger

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS