Mais qui est le premier rockeur à s'être jeté dans la foule ?

Le “Stage Diving” est devenu la marque de fabrique de nombreux musiciens surexcités et il a complètement dépassé le cadre du rock’n’roll. Pourtant, ce sont bel et bien les rockeurs qui se sont éjectés de leur scène au commencement du phénomène. Les Rolling Stones, Iggy Pop ou encore Jim Morrison ont tous contribué à sa naissance, mais qui est le premier à l’avoir vraiment fait ? On démêle le vrai du faux.

Un plongeon dans la fosse est considéré comme tel seulement s’il est réussi. Pour cela, il ne dépend que d’une chose : la bonne volonté du public. A priori, Jim Morrison n’a jamais eu cette chance. Habitué des shows extravagants, le chanteur des Doors s’est régulièrement jeté sur ses fans durant les sixties. Souvent (toujours ?) sous l’effet de substances, le rockeur savait enflammer les foules et leur sautait dessus, toujours dans un élan unique en son genre. Si l’on parle du stage diving que l’on connaît aujourd’hui, Jim Morrison n’a jamais su bien le réaliser, mais il a au moins eu le mérite d’avoir essayé.

Le véritable premier saut dans la foule a eu lieu à un concert des Rolling Stones en 1964, mais ce n’est pas l'œuvre d’un des membres du groupe. Les Anglais se produisent alors à La Haye aux Pays-Bas quand une bagarre éclate dans le public. Pour s’en échapper, un jeune homme monte sur scène avant d’être balancé dans la fosse par les forces de l’ordre et de se faire rattraper par le reste des fans. Ce soir-là, les Stones ne joueront que 10 minutes avant de devoir interrompre leur show à cause des graves incidents survenus dans le public. Personne ne connaît le nom de l’Hollandais qui a donc inventé cette pratique malgré lui, mais grâce à internet, on a au moins les images.

Dee Snider est également entré dans la danse en clamant haut et fort qu’il est l’inventeur du stage diving. “J’étais sur scène et il y avait environ 1000 personnes dans un club qui devait en contenir 500. Un type me jette une bouteille à la figure. J’ai plongé depuis la scène de 2 mètres de haut dans le public en pensant qu’il me ramasserait. Ce que je n'avais pas réalisé, en tant que tout premier plongeur, c'est que l'instinct humain est de s'écarter du chemin.” Le chanteur des Twisted Sister s’est donc cassé la gueule ce jour-là et il n’a même pas retrouvé le mec qui lui avait jeté une bouteille… En plus, l’Américain a rejoint le groupe de metal en 1976, soit dix ans après les premières performances similaires de Morrison. Snider, out.

En plus d’être connu pour se foutre à poil sur scène, Iggy Pop a largement contribué à la popularisation du stage diving. Il est surtout le premier à l'avoir maîtrisé à la perfection. Dès le début de sa carrière en groupe avec les Stooges, ils sont réputés pour être de véritables bêtes de scène. Un beau jour de 1970, au Cincinnati Pop Festival, Iggy transcende son audience avant de lui sauter dessus, sans t-shirt bien sûr et le corps enduit de beurre de cacahuète. Ses fans finiront par le porter tel un messie au-dessus de ses disciples. Aujourd’hui, le véritable inventeur du stage diving se fait vieux et il a confié à Rolling Stone que sauter dans la foule, ce n’est plus pour lui. S'il est difficile de dire précisément quel rockeur l'a fait en premier, le nom d'Iggy Pop revient le plus souvent.

Dorénavant, se jeter dans le public est devenu une tradition dans tous les gros concerts, peu importe le genre musical de l’artiste. Le record d’altitude pour un saut dans l’audience est détenu par Craig Rondell, le chanteur de Boy Hits Car, avec une cascade à plus de 20 mètres de haut. Mais ça, c’est encore une autre histoire. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS