Les femmes ne représentent que 13% des plus gros singles de 2018

Et c’est pire qu’il y a 10 ans.

La parité, ce n’est pas pour demain. En tout cas, pas en musique. Si en France, Clara Luciani, Angèle, Jeanne Added ou encore Aya Nakamura font partie des grandes gagnantes (des victoires de la musique, ok), sur la scène internationale, le tableau est différent. Selon une enquête de la BBC, sur les 100 plus gros singles de l’année 2018, on retrouve 91 hommes ou groupes composés uniquement de mecs contre 30 artistes féminines. Dans le top 100, seulement 13 chansons sont chantées par des femmes et ce qu’il y a de pire, c’est que ce chiffre a reculé en dix ans : en 2008, il y en avait 35.

Explications. Voici comment la BBC analyse ces données. La plupart des artistes masculins collaborent avec d’autres hommes alors que les femmes ne s’associent pas entres elles. Quand elles le font, les morceaux peinent à atteindre le haut des classements. Pour preuve, aucune chanson du top 100 n'est une collaboration entre deux artistes féminines (c’était pareil en 2008). Par contre, le nombre de featurings homme/femme est passé de 10 en 2008 à 25 en 2018. Aussi, comme le rap et le hip-hop cartonnent en ce moment et que ces genres sont majoritairement masculins, les résultats sont plutôt en leur faveur. 

Espoir. Certes, Ariana Grande, Dua Lipa ou encore Lady Gaga sont bien présentes, mais l’industrie du disque est toujours dominée par les artistes masculins et les mentalités doivent changer pour promouvoir une image différente de ce milieu. L’une des bonnes nouvelles est que la moitié des nouveaux guitaristes... serait des femmes. Et puis on sait déjà que Lana Del Rey va venir tout casser cette année avec « Norman Fucking Norwell ». 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS