Le Disquaire Day a 10 ans : voici les disques collector à ne pas rater en 2020

Le samedi 18 avril, les fans de musique seront devant leur disquaire préféré avec une idée bien précise des vinyles qu’ils recherchent. Cette année, pour les 10 ans de l’événement, la liste des 33 tours donne véritablement le tournis.

Vinyles pour tous. Il y a deux façons de voir les choses. Pour certains, le Disquaire Day est un événement commercial. Alors que pour d’autres, notamment les disquaires pour qui cette journée est devenue primordiale pour leur chiffre d’affaires, le DDay a le pouvoir de rassembler autour de la musique. Peu importe votre point de vue sur la question : cette année, le Disquaire Day compte mettre tout le monde d’accord. Oui, les ventes de vinyles augmentent et oui, la hype est toujours là. Mais la qualité des vinyles proposés cette année, pour les dix ans de l’événement, devrait permettre de ravir (tous) les fans de 33 tours. 

La raison est simple : il y en a pour tous les goûts (rap, indé, indie, rock, folk, musiques du monde, etc.) et même si la place est faite aux gros artistes, quelques exceptions françaises comme Fotomatic par exemple montre aussi que le Disquaire Day n’est pas uniquement là pour servir les gros labels. On ne sait pas si c’est l’effet Étienne Daho, parrain du Disquaire Day 2020, mais le catalogue de cette année donne l’eau à la bouche.

Retour en 1990. Puisqu’on parle du loup : Étienne Daho sort pour l’occasion un album de reprises intitulé « Surf » sur lequel il s’attaque à Phoenix, les Pink Floyd ou encore Hank Williams. Parmi les autres pépites françaises, il y a Fout La Merde ! (la collab’ entre le 113 et la moitié de Daft Punk), un disque de Dylan expliqué en français (« En Roue Libre »), le « Radio Contre-Temps » de Flavien Berger, un EP d’un jeune groupe punk de Toulouse (Fotomatic) ou encore l’inévitable Johnny Hallyday. La musique indé est toujours bien représentée : Metronomy (deux disques), My Chemical Romance, Daniel Johnston, Ocean Colour Scene, Primal Scream, The Pastels (avec une reprise des Silver Jews Advice To The Graduate) ou encore The Fall sont au rendez-vous. 

Valeurs sûres. Côté rap et hip-hop, il y a notamment le troisième album de Tyler, The Creator (« Cherry Bomb »), The Game, NTM (« Pass Le Oinj »), The Notorious B.I.G, Gorillaz, Eminem ou encore le Français Dee Nasty avec « Paname City Rappin’ ». Que vous soyez fans de rock allemand (Tangerine Dream), de jazz (Miles Davis, Dexter Gordon, Chet Baker) ou de musiques psychédéliques (Gong, Frank Zappa, Richard Pinhas), le cru 2020 devrait se boire comme du petit lait. 

Mais essayons tout de même de réaliser le périlleux exercice de lister les cinq vinyles incontournables de cette édition. En premier, il y a « Swim » de Caribou qui fête ses dix ans. Ensuite. On peut aussi marquer sur sa liste cet album live de Bowie, les « D-Sides » de Gorillaz, « Lolita Chick '68 » de Jacqueline Taïeb et enfin les reprises respectives de Metronomy et Clara Luciani avec La Baie et La Grenade.

La liste complète est juste ici.

Le Disquaire Day aura lieu le 18 avril dans toute la France. Plus d'infos sur le site ici.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS