L'auteur du tube "I Love Rock’N’Roll" vient de mourir du coronavirus

Alan Merrill, décédé du Covid-19 à l'âge de 69 ans, avait écrit la chanson avec Jake Hooker pour son groupe The Arrow en 1975, avant qu'elle ne soit reprise par Joan Jett en janvier 1982. Retour express sur son histoire.

I Love Rock’N’Roll fait partie de ces chansons, comme Killing Me Softly, qui ont eu plusieurs vies. Celle du tube rock débute en 1975, quand Allan Merril et son groupe The Arrow enregistre ce morceau. Il s’agit d’une réaction au It's Only Rock 'n' Roll (But I like it) des Stones sorti un an plus tôt, en 1974. Le patron du label RAK sur lequel le groupe est signé, Mickie Most, n’est pas fan du titre : lui préfère les ballades et le blues. La conséquence : I Love Rock’N’Roll se retrouve en face B d’un autre single intitulé Broken Down Heart. Finalement, sa femme fera le forcing pour que la chanson soit mise en face A. Mickie accepte et fait re-presser des disques. Mais au moment où le single sort, les journaux sont en grève et ne parlent pas de The Arrow. 

Coup de bol : le groupe se produit (quand même) lors de l’émission télévisée Pop 45 et attire l’œil de la productrice Muriel Young qui, galvanisée par le morceau, leur offre carrément leur propre émission : The Arrows Show. Une émission durant laquelle le groupe peut jouer ses morceaux et invite d’autres artistes, comme Marc Bolan, Slade ou encore The Real Thing. Bref, c’est à ce moment-là qu’une jeune femme, Joan Jett, découvre le tube I Love Rock’N’Roll. Joan est en tournée avec son groupe The Runaways en Angleterre et s’empresse d’acheter le single. Elle tente de convaincre les autres membres du groupe de faire une reprise du morceau, en vain. 

Alors en 1979, elle recrute Paul Cook and Steve Jones des Sex Pistols et enregistre sa version du tube de The Arrow. Le titre sort sur le label Vertigo en face B du single You Don't Own Me et ne fait pas beaucoup de bruit. Deux ans plus tard, Joan ré-enregistre le morceau (en modifiant les paroles pour parler d’une fille) avec son nouveau groupe, The Blackhearts, et après 23 refus, le petit label Broadwalk accepte de sortir la chanson. Elle restera 8 semaines en tête des charts aux USA et devient un hymne rock à travers le monde.

Quant à Alan Merrill, avant The Arrow, il était une star… au Japon où il vivait et travaillait. Il a sorti deux albums, « Merrill 1 » et « Alone In Tokyo » en 1970 et 1971 et jouait dans des groupes locaux comme Vodka Collins. Après l’épisode The Arrow, Alan a continué sa carrière de musicien en collaborant avec d’autres artistes (il a notamment joué avec Meatloaf) tout en sortant des disques solos, comme vous pouvez le lire sur son site. Il s’apprêtait à sortir un nouvel album intitulé « It's Always Rock N Roll ». Comme quoi, il avait vraiment ça dans la peau.

Cliquez ici pour voir le compte Instagram d'Alan Merrill. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS